Partager

Coups de cœur et découvertes au Témiscamingue

On plonge le regard sur son horizon de champs vallonnés et sur ses lacs profonds.
On traverse ses forêts mixtes, dans l’odeur sucrée du tapis d’aiguilles de conifères sous nos pieds. On goûte à ses saveurs incroyables, récoltées et préparées par des gens passionnés. On laisse nos papilles s’ouvrir aux délices.
On se laisse porter par les souvenirs de la drave, de la traite des fourrures ou des premiers temps de la colonisation, tout en profitant du confort d’aujourd’hui.
Et quand on veut festoyer, on se mêle à la foule enjouée des événements originaux qu’il nous offre.


Ici, nous vous présentons une belle rencontre avec Éric Verreault, résident du Témiscamingue

Eric n’aurait pourtant jamais pensé, il y a 15 ans, qu’il serait heureux en campagne. Selon lui, « Le monde ici est recevant » et depuis, le Témiscamingue lui permet de bien profiter de la vie. La petite chasse, la pêche, la pêche blanche et les soirées passées en bateau sur le lac Témiscamingue font partie de ses petits bonheurs de la vie.

Le père de famille aime bien assister aux événements dans la région, quand ce n’est pas le Rodéo du camion, c’est la Foire gourmande ou les Derby de démolition.

Éric Verreault partage avec nous ses coups de cœur  :

 


Pour parcourir l’immensité du Témiscamingue, suivez-nous à travers ce circuit de coups de cœur et découvertes suggérés par nos locaux.

Photo : Dominic Bérubé

Maison du Frère-Moffet

Visitez la plus ancienne demeure encore existante au Témiscamingue. Construite en 1881, elle est déclarée monument historique en 1979, et ouvre ses portes au public en 1980. Venez vivre l’histoire de la colonisation sous diverses formes, soit : en réalité augmentée (l’expérience), par l’écoute des audio-guides qui sauront vous faire vivre la colonisation sous différents thèmes ou par une visite guidée. Une toute nouvelle expérience à vivre seul, en groupe ou en famille. C’est une première au Témiscamingue, un musée avec réalité augmentée.

Tour de ville historico-anecdotico humoristique

De plus laissez-vous transporter dans les rues de Ville-Marie afin de découvrir les anecdotes et personnages qui ont forgé l’histoire de Ville-Marie : un voyage dans le temps fascinant et écolo et ce, en vélo-taxi.


Photo: Louis Jalbert

Obadjiwan/Fort Témiscamingue

Le Lieu historique national d’Obadjiwan—Fort-Témiscamingue commémore le rôle joué par le poste de traite qu’il fut. Découvrez les faits marquants de deux cents ans de rivalité entre Français et Anglais, au 17e et au 18e siècle, pour contrôler le commerce des fourrures. Ressentez la présence millénaire des Autochtones sur le territoire dans les activités liées au commerce de la fourrure. En parcourant un sentier de 1,5 km, découvrez diverses scénographies reproduisant des scènes d’époque, puis admirez les paysages de la forêt enchantée et les magnifiques rives du lac Témiscamingue.


Photo : gracieuseté.

Le Rift, galerie

En plein cœur de Ville-Marie, à trois coins de rue du lac Témiscamingue, le Rift vous accueille à deux adresses différentes où vous retrouverez un centre d’exposition à l’une puis théâtre et cinéma à l’autre. Présentant expositions, spectacles et films, le Rift est une plaque tournante culturelle au Témiscamingue. Depuis 1992, le Rift présente la Biennale Internationale d’Art Miniature qui réunit 400 œuvres d’artistes des quatre coins du monde.


Les Chocolats Martine

Photo : gracieuseté.

Les Chocolats Martine

Située dans la marina, un site remarquable au bord du lac Témiscamingue, l’entreprise Les Chocolats Martine est connue partout en Abitibi-Témiscamingue grâce à son délicieux chocolat belge confectionné sur place. Vous pourrez en profiter pour découvrir les trésors de la boutique (chocolats, pâtisseries, fromages, café, produits régionaux et idées cadeaux).


Photo: Alija Bos

Parc national d’Opémican

Pagayer sur les chemins d’eau de la rivière et du lac Kipawa, gravir les parois du lac Témiscamingue, se rassembler autour du feu sous les grands pins, au son des légendes anicinabek. Voilà à quoi ressemble l’expérience du parc national d’Opémican. Le secteur Découverte de la Pointe Opémican propose un terrain de camping, des prêt-à-camper ainsi qu’une aire de jeu, un rallye pour enfants et des sentiers accessibles. Dans le secteur Aventure de la rivière Kipawa, un circuit d’hébertisme pour les enfants a été ajouté.


Musée de la gare et circuit de conduites forcées

La gare de Témiscaming a été érigé en 1927 par le Canadian Pacifique. Une somme considérable pour l’époque (30 000$) fût consacrée à sa construction. Il s’agit donc d’un projet ambitieux, tant par la taille du bâtiment que par les
techniques de construction et les matériaux choisis : une structure de maçonnerie de briques, des planchers de béton et un revêtement extérieur en brique et en pierre. Le style géorgien de l’architecture de la gare fait de celle-ci un bâtiment unique au Canada.

Les conduites forcées de Témiscaming, quant à elles, ont marqué le paysage urbain de la Ville et la mémoire collective des Témiscaminois pendant plusieurs décennies. Le circuit d’interprétation retrace l’histoire de ces anciennes conduites qui acheminaient, depuis le barrage de Lumsden, l’eau nécessaire au fonctionnement de la centrale hydroélectrique Kipawa sur le lac Témiscamingue. Il fournit une description de l’ensemble des vestiges archéologiques issus de l’industrie hydroélectrique. Il présente le potentiel et présente le potentiel interprétatif de ce patrimoine.


Photo: Mathieu Dupuis

T.E. Draper et Chantier Gédéon

Le T.E. Draper fut classé bien culturel en 1979. Il fut le plus important remorqueur de bois sur le lac des Quinze pour la Canadian International Paper (C.I.P.) de 1929 à 1972. Montez à bord du remorqueur et revivez l’histoire du flottage du bois.

Visitez également le Chantier Gédéon, une véritable reconstitution d’un camp de bûcherons des années 1930-1940. Découvrez, à travers ses bâtiments et son sentier en forêt, la vie des hommes qui préparaient la saison de flottage du bois.

×