Fermer le message / Close message

Chers touristes, la plupart des établissements et activités sont de nouveau accessibles, et ce, en toute sécurité. Contactez l’entreprise avant de vous y rendre afin de bien préparer votre visite, ayez votre passeport vaccinal en main et prenez connaissance du Serment des voyageurs. Bon séjour!

Partager

Au nom des entrepreneurs touristiques sur le territoire, Tourisme Abitibi-Témiscamingue demande des mesures temporelles et financières claires et rapides

Par

Rouyn-Noranda, mercredi 3 juin 2020 – Il y a quelques jours, le gouvernement du Québec nous annonçait que nous pouvions dès maintenant commencer à planifier et à prendre nos vacances au Québec. Était annoncée une première phase du calendrier de déconfinement concernant l’industrie touristique québécoise. Cependant, afin que les citoyens puissent profiter pleinement de leur expérience, il faudra que nos entreprises survivent à la crise.

« Notre ministre, Caroline Proulx, travaille sans relâche. Nous reconnaissons son engagement, sa passion et sa détermination. L’industrie attend avec impatience les prochaines étapes évoquées par le gouvernement, soit le calendrier de la deuxième phase de déconfinement et le plan de soutien financier de l’industrie. Ces éléments sont cruciaux afin que les entreprises touristiques puissent survivre et maintenir des emplois. Nous travaillons avec les forces vives de notre région et de notre industrie ainsi qu’avec le gouvernement pour trouver un équilibre entre santé publique et survie économique », insiste le président de Tourisme Abitibi-Témiscamingue, Émilien Larochelle.

« Nous comprenons qu’il faut contribuer à l’effort de la santé publique en déconfinant progressivement la société québécoise. La santé publique est la priorité et c’est un devoir pour nous de porter ce message auprès de nos entrepreneurs, eux aussi, préoccupés par la question. Le gouvernement du Québec nous demande également de participer activement à la relance de l’économie dès cet été. Dans les deux cas, il peut compter sur nous », assure monsieur Larochelle.

Si le gouvernement peut compter sur nous, nous espérons pouvoir compter sur lui. Il est important de rappeler qu’en Abitibi-Témiscamingue, c’est près de 640 entreprises et 7 400 emplois directs et indirects qui sont liés à l’industrie touristique. C’est plus de 713 000 visiteurs par année qui nous choisissent, dont près de 15 % sont de l’extérieur du Québec, et plus de 2,5 M de nuitées. Les recettes touristiques dépassent les 145 millions de dollars par année dans la région. C’est donc un élément vital de notre économie alors que l’achalandage touristique permet, dans bien des cas, le maintien des services de nos communautés. Notre qualité de vie en dépend.

Les chambres de commerce de l’Abitibi-Témiscamingue sont inquiètes et unissent leurs voix à celle de Tourisme Abitibi-Témiscamingue afin de demander au gouvernement du Québec de soutenir les entreprises touristiques. Ce sont des acteurs économiques incontournables sur l’ensemble du territoire.

C’est dans cet esprit que Tourisme Abitibi-Témiscamingue et ses partenaires interpellent aujourd’hui le ministre responsable de la région de l’Abitibi-Témiscamingue et de la région du Nord-du-Québec ainsi que ministre des Forêts, de la Faune et des Parcs, Pierre Dufour, afin de l’inciter à encourager le premier ministre François Legault à venir en aide à l’industrie touristique. De même que la ministre des Affaires municipales, Madame Andrée Laforest, et la ministre déléguée au Développement économique régional, Madame Marie-Ève Proulx. Il en va de la survie d’une industrie que nous avons mis des années à développer en synergie avec passion et acharnement.

-30-

Source :

Anne-Marie Belzile
819 277-3625
anne-marie@atrat.org

×