Partager

L’automne, l’automne, c’est pas une raison pour ne pas camper!

Par

Mettons que je te dis : bas de laine, longue marche sur les sentiers couverts de feuilles, sieste d’après-midi au son de la pluie et lecture près du poêle à bois, tu me dis quoi? Ok, à cela j’ajoute : coton ouaté, soupe chaude et jeu de cartes. C’est très alléchant comme type d’activités automnales, n’est-ce pas? Dites-moi pas que je suis la seule à avoir des fantasmes de cocooning en nature? Impossible! Bien que l’équinoxe d’automne soit arrivé, il reste encore quelques belles journées pour profiter d’une activité de camping. Attention, quand je dis « camping d’automne » je veux dire « camping en hébergement alternatif ou en prêt-à-camper » parce que le confort, c’est important. Cette saison est l’occasion idéale pour t’imprégner des odeurs, partir en rando, faire la sieste ou lire au frais. Voici donc quelques idées pour tenter l’expérience sans se casser le coco.

Photo : Christian Leduc

Le Poste du garde-feu de Val-Saint-Gilles
À un gros 21 minutes de La Sarre (ni plus ni moins!), il y a le Poste du garde-feu de Val-Saint-Gilles. Situé aux abords de la rivière Turgeon, il s’agit d’un site historique érigé par la Société de conservation du Nord-Ouest pour la prévention des incendies en forêt. Aujourd’hui, le bâtiment est un casse-croûte, mais aussi un centre de services pour des activités en plein air. En hiver, on peut y faire de la raquette, du ski de fond et de la motoneige, puis en été,  de la randonnée ou des sports nautiques sur la rivière. En toute saison il est possible d’y camper dans un chalet full equip, comme on dit, ou bien dans une des deux yourtes, pour une expérience un peu plus spéciale.

 

 

Photos: municipalité de Val-Saint-Gilles

Les camps rustiques du parc national d’Aiguebelle
Bien que les activités estivales du parc national d’Aiguebelle se terminent avec la fin de semaine de l’Action de Grâce, il est tout de même possible de louer des camps rustiques pour y séjourner en automne et même en hiver! Dans ces petites habitations qui rappellent les maisons de pionniers et de pionnières, on trouve un lit double ou un lit doublesuperposé, un poêle à bois pour se réchauffer, des ronds au propane pour cuisiner ainsi que du bois de chauffage. Il ne te reste qu’à apporter ta literie ou ton sac de couchage, tes effets personnels et ta nourriture pour une expérience ! D’ailleurs, une source très crédible m’a dit qu’un des grands avantages des camps rustiques était l’isolement et la tranquillité incomparables qui permettent souvent, pour les lève-tôt, de voir apparaître des animaux!

Fan de l’idée du camp, mais pas du côté rustique? Il y a aussi des chalets avec l’électricité comme La Demoiselle ou la Puce d’eau.

Des prêts-à-camper dans les parcs nationaux
Dans ce cas précis, il faut faire vite, quand même, un peu. La location des prêts-à-camper, au parc national Opémican comme au parc national d’Aiguebelle, se termine le 10 octobre. Une structure de bois fait office de plancher, alors que les murs et le toit sont recouverts par une toile bien solide. Ça fait penser à une tente de prospecteur, version de luxe. On y trouve des lits superposés, de la vaisselle, ainsi que le mobilier nécessaire pour cuisiner et manger. Ça vaut la peine d’essayer ça pour un dernier trip de camping avant la saison froide.

Les racines du p’tit Isidore
Les installations aux Racines du p’tit Isidore sont des chalets, mais il y a aussi des yourtes. On parle d’un lieu déjà aménagé où tu apportes tes effets personnels et ton bouquin préféré. Oui, oui, la vaisselle, le bois de chauffage, les meubles…tout y est!

 

Photo : Martin Lord

Expérience juste un peu plus hardcore
Si tu es plutôt du type camping hardcore, tu auras peut-être envie de tenter l’expérience ultime de camping d’automne, donc en tente. Pour ce faire, je te propose le camping de la marina de Témiscamingue car les couleurs sont tellement belles dans ce secteur à l’automne! Qui plus est, il y a des sentiers à proximité dont le circuit cyclable et piétonnier Roger Labrosse et le circuit des conduites forcées à Témiscamingue.

Finalement les terrains de camping de la Réserve faunique de la Vérendrye sont aussi des options intéressantes.

Peu importe ton besoin de confort quand tu vas camper, tu trouveras ton compte parmi ces propositions. Pour faire un petit séjour afin de déconnecter ou encore, un plus long séjour en gang pour te remplir les poumons d’air frais et de rigolades, l’expérience du camping d’automne est un incontournable. Dans tous les cas, n’oublie pas d’apporter des vêtements chauds et de couleurs claires si tu vas en forêt. Un autre essentiel à ton week-end sera de la soupe, maison ou en canne – à ta discrétion – ainsi qu’une bonne paire de bottes pour aller faire une petite randonnée et donc, mériter ta sieste près du feu. Bonne nuit… euh je veux dire, bon camping! Hihi!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

×