Partager

Des activités incontournables pour découvrir nos parcs nationaux!

Par

On a la chance, en Abitibi-Témiscamingue, de compter deux parcs nationaux sur notre territoire, dont le plus jeune de tous, Opémican, au Témiscamingue, qui a été inauguré en 2019, et qui comprend les secteurs de la Pointe Opémican et de la rivière Kipawa. L’autre, le parc national d’Aiguebelle, se passe presque complètement de présentation. Sa réputation, avec les années, a même dépassé les frontières régionales. Il reste encore officiellement quelques jours à l’été et nous avons devant nous de belles semaines d’automnes desquelles il faudra impérativement profiter! On vous propose donc ici différentes façons de découvrir nos parcs nationaux, que ce soit à pied, en canot, en camping ou tout ça en même temps.

AIGUEBELLE
SENTIERS

Le fameux sentier de La Traverse est sans doute l’attraction principale du parc national d’Aiguebelle. Avec son pont suspendu à plus de vingt mètres au-dessus du lac La Haie, qui permet d’admirer un horizon stupéfiant de forêt et de parois rocheuses formées il y a des milliards d’années, cette randonnée a de quoi marquer les esprits et saura faire vivre des sensations fortes à celles et ceux que les hauteurs ne comblent pas de bonheur. Notez qu’une station de canot et de rabaska située au long du parcours permet de découvrir le lac sous un tout autre angle. En réservant d’avance, on peut pagayer à l’unisson et se sentir complètement enveloppé par le paysage grandiose.

Photo : Hugo Lacroix

Parmi les autres sentiers qui valent la peine d’être découverts, Frédéric Bilodeau, directeur du parc, souligne celui des Paysages et son escalier hélicoïdal qui permet de profiter de vues à couper le souffle. Il rapporte d’ailleurs que la Traverse et les Paysages peuvent très bien se jumeler au cours d’une même journée. Pont suspendu le matin, dîner au soleil, escalier en après-midi, plaisir toute la journée; que demander de plus?

CAMPING ET CAMPS RUSTIQUES

Au parc national d’Aiguebelle, les chalets sont loués jusqu’à la fin de la saison, mais il est encore possible de faire du camping ou de profiter d’un camp rustique. Frédéric Bilodeau, directeur du parc, souligne l’expérience unique offerte par ces derniers. Complètement isolés au cœur de la forêt, ils offrent complète tranquillité à celles et ceux qui y séjournent. La plupart incluent dans leur location l’accès à une embarcation pour naviguer en toute tranquillité sur les eaux paisibles d’un lac quasi-privé. Ce n’est pas tout, les lève-tôt ont de fortes chances de voir des animaux sauvages se manifester comme des orignaux, des ours ou des loutres vaquant au loin à leurs occupations matinales.

LAC LOÏS

Le secteur Taschereau est moins connu et pourtant, il s’agit d’une destination de choix, entre autres pour les amateurs et amatrices d’excursions nautiques. Le très grand lac Loïs est peu fréquenté et idéal pour l’observation de différentes espèces d’oiseaux. On peut y apercevoir de jeunes pygargues, des plongeons huards, de nombreux hérons, entre autres. Le parc offre la location de diverses embarcations : kayaks, paddle board, canots, vous trouverez assurément ce qui vous convient. De plus, la grande taille du lac permet de partir à sa découverte pendant plusieurs jours.

OPÉMICAN
ACTIVITÉS DÉCOUVERTES

Chaque semaine, le parc Opémican offre une programmation d’activités animées pour découvrir l’endroit sous différents angles et en apprendre davantage sur le territoire, sa faune et son histoire. La plupart des activités sont gratuites et plusieurs sont adaptées aux familles. C’est le cas de SOS chauve souris et de Qui est Kana, deux activités adressées aux enfants pour leur permettre d’en apprendre davantage sur les chauves-souris et le pécan. Les activités Histoire d’une pointe pas comme les autres ou Langage de la drave permettent de découvrir l’histoire des lieux et des draveurs qui les ont fréquentés. Aux activités qui reviennent de semaine en semaine, certaines propositions ponctuelles s’ajoutent selon le temps de l’année. Ça vaut donc la peine de surveiller les réseaux sociaux du parc et de rester à l’affut pour s’assurer de ne rien manquer!

SENTIER DE L’ESTACADE

Le site de la Pointe-Opémican a été un point central à l’époque de la drave au Québec. Il s’agit d’un lieu riche d’histoire, sur lequel les fouilles archéologiques menées ont permis de révéler cinq foyers et plusieurs artéfacts témoignant de la présence millénaire des Anicinabek. On trouve donc sur les lieux divers bâtiments qui abritaient des services essentiels pour l’entretien et la réparation des différents engins servant au transport du bois. L’ancienne forge, par exemple, abrite une expérience de sons et lumières et donne un aperçu de la vie sur le chantier d’Opémican à l’époque de la drave et du flottage du bois. L’Auberge Jodoin, plus ancien bâtiment encore sur pied de l’histoire de la région avec ses 140 ans, a quant à elle été restaurée dans les dernières années afin d’être préservée en toute authenticité. On peut maintenant la visiter et s’imprégner complètement de l’ambiance de l’époque tout en s’informant via les panneaux d’interprétation et les animations audiovisuelles. Le sentier de l’Estacade, une boucle facile de trois kilomètres, permet ainsi de faire une découverte complète de ces lieux patrimoniaux. Il abrite également le rallye des Sweepers, qui permet aux enfants de se familiariser de façon amusante avec le mode de vie des draveurs et qui s’agence parfaitement au circuit découverte adressé aux adultes.

Parc national d'Opémican

©Louis Jalbert

PRÊTS À CAMPER

Bonne nouvelle! Le parc national d’Opémican a prolongé sa saison sur le secteur de la Pointe-Opémican, il y a donc des prêts-à-camper disponibles pour la location jusqu’à l’action de grâce! Les prêts-à-camper Étoile sont un hybride entre la tente et le chalet. Tout est déjà installé, on y trouve le nécessaire pour cuisiner et de véritables lits. Avec une capacité d’accueil de six personnes, ces petits abris peuvent recevoir une famille complète sans problème! C’est le compromis parfait quand on a envie de se recueillir en nature, mais qu’on n’a pas l’équipement, les skills, l’énergie ou le temps nécessaires pour assurer toute la logistique d’un séjour en forêt. Le jour, on profite des sentiers et des plans d’eau, le soir on allume un feu et on se pose au bout du quai pour admirer les splendides couchers de soleil et le ciel étoilé. C’est un peu comme être à l’hôtel, mais en pleine forêt!

Photo: Mathieu Dupuis

JOURNÉE DES PARCS – 10 SEPTEMBRE

Le 10 septembre, pour la journée des parcs, l’accès aux sites de tous les parcs nationaux sera gratuit et on offrira des excursions guidées visant la découverte des plans d’eau. À Aiguebelle, des guides dirigeront les visiteurs sur les lacs La Haie et Patrice. En ce qui concerne ce dernier, c’est la toute première fois qu’on partira à sa découverte avec le public. Une première à ne pas manquer! Le parc national d’Opémican aussi offrira des activités de découverte sur l’eau et on y tiendra spécialement un marché public pour la valorisation des producteurs.trices locaux.

©Les Filles du Nord

Mentionnons en terminant que les deux parcs offrent la location d’équipements de plein air, qu’il s’agisse d’embarcations nautiques, de vélos ou de paddle boards. Le parc d’Opémican se démarque même par ses « pédalos de course », particulièrement stables et confortables, qui permettent de naviguer en famille sur les plans d’eau pour un moment parfait d’émerveillement et de franche rigolade. Les droits d’accès peuvent être achetés en ligne ou sur place. À Opémican, on trouve un poste d’accueil à Laniel et à la Pointe-Opémican. Allez, n’attendez plus et filez profiter de ces joyaux naturels!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

×