Partager

Les lacs pour tous, tous pour les lacs!

Par

Par Camille Dallaire, chargée de communications pour le CREAT

À l’instar du mouvement de solidarité qui a fait naître l’expression « Un pour tous, tous pour un! », popularisée par les Trois Mousquetaires d’Alexandre Dumas, proclamons haut et fort « Les lacs pour tous, tous pour les lacs » quand vient le temps de lutter contre les espèces exotiques envahissantes aquatiques.

En effet, la présence de plus de 20 000 lacs dans la région de l’Abitibi-Témiscamingue nous permet, été comme hiver, de profiter pleinement de la nature et de pratiquer divers sports. Les lacs sont là pour nous, rendons-leur la pareille et prenons-en soin.

C’est une réelle chance d’avoir accès à un tel réseau hydrographique et cette abondance même peut provoquer, chez certaines personnes, l’insouciance de se promener d’un lac à l’autre sans trop se préoccuper des conséquences possibles.

C’est pourquoi il est primordial de sensibiliser les plaisanciers d’ici et d’ailleurs au nettoyage des embarcations et équipements nautiques, afin d’éviter la propagation des espèces exotiques envahissantes aquatiques.

Avant de partir de La Sarre, Trécesson, Belleterre ou Amos pour descendre la Bell en kayak comme ces heureux plaisanciers, n’oubliez pas de nettoyer votre embarcation! Crédit: Christian Leduc

TOURISME ET ESPÈCES EXOTIQUES ENVAHISSANTES

Que ce soit des gens d’ici qui visitent la région ou des gens venus d’autres régions ou provinces, l’affluence de touristes pouvant arriver avec des micro-organismes ou des plantes aquatiques qui ne font pas partie de notre écosystème régional est un danger pour le bien-être de nos cours d’eau.

Comme l’éradication de ces espèces est quasi impossible, la seule manière de prévenir la propagation passe par le nettoyage des embarcations et du matériel nautique : canot, kayak, paddleboard, chaloupe, matériel de plongée, etc. Tout ce qui touche à l’eau doit être nettoyé avant de changer de cours d’eau!

COMMENT NETTOYER SON EMBARCATION?
  1. INSPECTEZ tout ce qui est en contact avec l’eau afin de retirer les plantes, les débris visibles et la boue du matériel utilisé.
  2. VIDEZ l’eau qui s’est accumulée dans l’embarcation, les viviers, le moteur, la cale, les glacières, etc., à une centaine de pieds du point d’eau.
  3. NETTOYEZ l’embarcation et l’ensemble du matériel avec une laveuse à pression pour bien déloger tous les organismes sans endommager l’embarcation ni le matériel OU faire sécher pendant au moins cinq jours.
  4. RÉPÉTEZ ces étapes à chaque utilisation
BIEN LAVER VOS ÉQUIPEMENTS NAUTIQUES PEUT RAPPORTER GROS!

Dans le but d’encourager les plaisanciers à utiliser les différentes stations de lavage installées sur le territoire de l’Abitibi-Témiscamingue, le CREAT a lancé au début de l’été l’initiative SOIS PAS NONO, LAVE TON BATEAU, un concours estival pour contrer la propagation des espèces exotiques envahissantes aquatiques. En guise de prix au concours, un kayak d’une valeur de 700 $ sera tiré le 20 août prochain, une gracieuseté de Marine Lamy.

Les lacs pour tous, tous pour les lacs! Au final, nous sommes tous et toutes dans le même bateau, n’oublions simplement pas de bien le nettoyer avant de changer de plan d’eau!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

×