Partager

Accès Plein air: L’aventure pour tout le monde!

Par

C’est bien connu, en Abitibi-Témiscamingue, on a un terrain de jeu naturel hors pair. Des kilomètres de forêt, 22 000 lacs et rivières, deux parcs nationaux, des phénomènes géologiques uniques, en veux-tu, en v’la. Ça reste qu’à part pour une communauté de passionné.e.s qui font du goût de l’aventure une partie intégrante de leur identité (coucou Guillaume Rivest!), il peut être difficile de savoir où se diriger pour découvrir de nouveaux paysages en sécurité et selon un niveau de difficulté qui nous correspond. C’est pour ça que dans ce billet, on vous parle pas d’un attrait en soi, mais d’un formidable outil pour vous mener à la destination plein air qui vous conviendra. On pourrait appeler ça le graal du randonneur, l’indispensable du cycliste, l’incontournable du matelot, mais ça s’appelle juste Accès Plein air

Comme la plupart des affaires qui changent nos vies en 2022, Accès plein air est une application qu’on télécharge sur notre téléphone ou un site Web que l’on visite en naviguant sur la toile. Conçu par notre collègue France Lemire, véritable passionnée de plein air et de l’Abitibi-Témiscamingue, Accès Plein air répertorie toute l’information nécessaire pour faire du plein air de façon autoguidée sur les cinq territoires de la région. Il est possible de faire sa recherche selon l’activité, le territoire, le niveau de difficulté ou la durée de l’escapade désirée. Quand on parle des activités, ce sont 12 sports différents à pratiquer en hiver ou en été, mais vu la date, on se concentrera surtout, justement, sur la partie estivale, donc canot, kayak, randonnée, cyclotourisme, vélo de montagne et tyrolienne.

Une fois qu’on a identifié notre destination, peu importe le sport concerné, une fiche et une carte détaillée avec toutes les informations nécessaires permet de choisir le parcours désiré en fonction de nos objectifs et des services disponibles. Par exemple, supposons que vous êtes une amatrice de canot et que vous choisissez la prochaine fin de semaine afin de combler votre soif de vagues et de grand air sur le pagaie-parcours de la rivière Duparquet. Sur Accès Plein air, chacun des tronçons est détaillé selon son niveau de difficulté, son point d’accès, ses points d’intérêts, ses dangers potentiels, sa durée et son dénivelé. Sur la carte, on trouve des pictogrammes indiquant les espaces de camping, les rampes de mise à l’eau, les plages, etc.

Comme France est une passionnée de plein air, mais aussi une amoureuse de la vie (oui oui!) et une fine pédagogue, la fiche vient aussi avec une tonne de conseils pour assurer votre sécurité, que ce soit sur l’équipement à apporter, la nutrition, les mesures d’urgence, la gestion des dangers, la préparation en camping, etc. Bref, tout le nécessaire pour maximiser le plaisir et minimiser les risques d’amputation.

Ce qui est formidable avec Accès Plein air, c’est que ça permet vraiment d’aller à la découverte de destinations moins connues. Par exemple au Témiscamingue, on trouve plus d’une dizaine de sentiers aménagés et très bien recensés par Accès Plein air. Gabrielle, une collègue d’ici qui cultive une mystérieuse obsession pour l’est témiscamien, vous conseillerait Pointe-aux-Roches, à Latulipe, qui offre une dizaine de kilomètres de sentiers faciles à exigeants, une plage magnifique et un lieu de camping sauvage. « On finit ça avec une poutine pis des onion rings à Moffet et le tour est joué », ajouterait-elle.

Les cyclistes aussi seront servis. Pour celles et ceux qui aiment sentir le rush de l’adrénaline dans leurs veines, les sentiers de vélo de montagne du lac Dudemaine à Amos offrent plus de 16 kilomètres de pistes pour tous les niveaux à proximité de l’esker et dans une partie boisée de bouleaux, d’épinettes et de pins gris. Sinon, pour les plus peureux, il est possible de se coiffer d’un casque couleur pastel et de se diriger, par exemple, vers une des destinations de cyclotourisme de la Vallée-de-l’Or, que ce soit à Malartic, Val-d’Or ou Senneterre, pour chevaucher sa bécane de vente de garage dans le calme et la sérénité en anticipant les retrouvailles avec son chat.

Le contenu d’Accès plein air a été testé et approuvé par de véritables adeptes du plein air et particulièrement des activités mises de l’avant, mais il est possible d’écrire à pleinair@atrat.org si vous en venez à constater des erreurs ou des omissions pendant votre expédition, pour que l’outil soit constamment mis à jour et bonifié.

Bref, avec Accès Plein air, l’aventure, on gère (c’est Gabrielle, la fille des onion rings à Moffet qui a proposé ce slogan douteux. À vous de l’adopter).

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

×