Partager

Street art et discussions importantes

Par

Par Claudine Gagné

Le monde de l’art urbain (Street Art) est une culture en soi. Ce mouvement contemporain a vu le jour à la fin du siècle dernier. Melbourne, Lisbonne, New York, Valence: toutes les villes cool du monde ont leur propre collection d’art urbain. L’Abitibi-Témiscamingue ne fait pas exception à la règle et emboîte le pas avec des œuvres d’art partout sur son territoire! Rouyn-Noranda a maintenant son mur signé Mique Michelle.

Qui se cache derrière la murale aux oiseaux?

Sur la 10e rue à Rouyn-Noranda, on peut observer une partie du pavillon Youville recouverte d’une scène où une grue du Canada et son compagnon à plumes nous regardent curieusement, à l’ombre d’un cèdre coloré. Qui est cette artiste talentueuse à la cannette de peinture festive derrière la fresque aux oiseaux multicolores ? Mique est originaire de West Nippissing, plus précisément du bucolique village de Field. Il s’agit d’un milieu rural au nord de l’Ontario. Elle a bravement traversé la frontière entre l’Ontario et le Québec pour venir peindre un mur chez nous! Tout s’est bien passé, on te rassure.

De l’art engagé

Sa contribution artistique ajoute de la vie dans notre belle région, mais a aussi été le prétexte pour discuter de sujets importants avec des élèves de l’École secondaire La Source. D’abord, Mique est allée à leur rencontre afin de leur faire découvrir le mouvement Hip-Hop et ses origines, mais surtout afin de discuter des changements climatiques, du racisme, de l’homophobie, du sexisme et d’autres sujets qu’elle aborde et dénonce grâce à ses œuvres. Les élèves ont mis l’épaule à la roue, ou plutôt la main au pinceau en participant au processus artistique duquel la murale est née.

L’Abitibi-Témiscamingue, un musée à ciel ouvert

C’est la Corporation de La maison Dumulon qui est à l’origine du projet et c’est le Musée d’art de Rouyn-Noranda – MA qui l’a mis en œuvre. On trouve l’œuvre de Mique Michelle et des élèves de La Source derrière le Pavillon Youville de l’Hôpital de Rouyn-Noranda, sur la 10e rue, face à l’école. Il y a plusieurs œuvres qui marquent le territoire de l’Abitibi-Témiscamingue. Impossible de toutes les répertorier, mais en voici quand même quelques-unes sur ce lien!

Photos: Claudine Gagné

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

×