Partager

Tara Dantouze et Lindsay Polson: Valoriser les trésors de la forêt

Par

Dans la communauté de Long Point First Nation, sous un soleil enflammant les eaux de la rivière Ottawa, Tara et Lindsay nous accueillent. Souriantes et irradiant la joie de vivre, elles nous parlent de leur passion pour le territoire et de Wild Basket, leur entreprise, qui récolte les trésors de la forêt pour les rendre accessibles et rapprocher la communauté de son système alimentaire traditionnel.

Photo: Christian Leduc

Tara

Historiquement, les gens qui vivaient sur ce territoire avaient besoin de travailler pour pouvoir chauffer leur maison, avoir de l’eau. Ils devaient chasser leur nourriture, ramasser leur médecine, leurs fruits, leur thé. C’était une vie difficile, mais qui les gardait très en santé et minces. Les pensionnats ont vraiment bouleversé le mode d’alimentation traditionnel, parce qu’au lieu des parents, des grands-parents et des arrière-grands-parents qui apprennent aux enfants comment cueillir, préparer la nourriture, la préserver… Au lieu de ça, ils ont appris à « travailler  ». Se nourrir devrait jouer un rôle important dans la communauté. Ramener notre système traditionnel d’alimentation, c’est une étape vers ça. C’est une fierté de contribuer au retour de nos traditions, de notre identité.

En nous racontant qu’en suivant le programme d’études autochtones à l’Université Laurentienne, elle a découvert l’importance de renouer avec sa culture, Tara s’enflamme. On comprend que, pour elle, ce moment a été d’une importance capitale.

Ça m’a vraiment ouvert les yeux. Des fois, quand j’apprenais l’histoire traumatisante de notre peuple, j’avais juste envie de crier au ciel : « Pourquoi? » Mais une fois que tu passes par-dessus ça, t’es capable de comprendre l’histoire, les raisons pour lesquelles nous sommes comme nous sommes actuellement. Quand je suis sortie de l’université, je ne pouvais plus avoir honte, parce que je savais que ce n’était pas notre faute, que c’était tout un système qui nous avait été imposé. Maintenant, je sais non seulement pourquoi, mais aussi que la façon de passer par-dessus, c’est de faire des projets gratifiants comme celui-ci et de partager ces informations. Elle sourit. En les regardant, elle et Lindsay, on voit bien la fierté qui les habite, celle qui est le moteur même de toute leur entreprise, celle aussi qui émane de leur lien avec le territoire.

Lindsay

Je fais partie du territoire. La forêt me fait me sentir chez moi. Je me sens connectée à mes ancêtres quand je pêche sur Wolf Lake, quand je suis sur un lac. Et j’aime apprendre de tous ces produits incroyables que le territoire a à nous offrir.

Quelqu’un passe. Des « kwe » chaleureux s’échangent et nous rappellent que l’entreprise qu’elles ont mise sur pied, ce n’est pas uniquement à elles que ça profite, mais bien à toute la communauté et même à d’autres, parce qu’elles font le tour des autres communautés. Elles partagent plus largement l’importance de retrouver leur système alimentaire et de renouer avec le territoire. Elles sèment l’espoir et le goût de faire des projets positifs. Bien qu’elles ne se voient pas comme des modèles, elles sont inspirantes et leur chimie transparaît lorsqu’elles sont ensemble. Elles sont des leaders qui mettent en valeur les richesses de notre territoire.

Meegwetch, Tara Dantouze et Lindsay Polson!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

×