Partager

L’Abitibi-Témiscamingue ce n’est pas loin, c’est JUSTE assez loin!

Par

Plusieurs d’entre nous ont évité de justesse le choc Vagal en observant, l’oeil sautillant et la lèvre tremblante, l’évolution du prix de l’essence dans les dernières semaines. De même:

Une telle ascension du coût d’un plein ne peut que remettre en évidence l’ampleur des distances à parcourir pour découvrir notre province bien-aimée. On pourrait même être tentés de se dire : “L’Abitibi-Témiscamingue, c’est beaucoup trop loin, on remettra ça à plus tard”.  Il s’agit là d’un réflexe compréhensible, mais nous, on a vraiment envie de te voir, donc remettons certains faits en perspective. 

Tout d’abord, l’Abitibi-Témiscamingue, en partant des grands centres, ce n’est pas vraiment plus loin que les autres destinations touristiques “éloignées” desquelles, par ailleurs, on ne nie pas le charme pittoresque et les horizons grandioses. Tentons toutefois quelques comparaisons:

Montréal – Gaspé: 917 km en 9h46 minutes

Québec – Sept-Îles: 639 km en 7h45 minutes (incluant un passage en traversier)

Sherbrooke – Rimouski: 516 km en 5h05 minutes

St-Jérôme – Saint-Félicien: 494 km en 5h27 minutes

Montréal – Val-d’Or: 525 km en 5h45 minutes

Bon, on te voit venir: “Oui mais, entre Montréal et Val-d’Or, y a rien pantoute!” Selon un certain point de vue, “rien pantoute” peut être perçu comme un avantage considérable. Rien pantoute, ça veut dire pas de trafic, un calme serein et la forêt à perte de vue. Bref, une occasion de ressourcement à saisir absolument. Ensuite, il n’est pas tout à fait juste de prétendre qu’il n’y a rien pantoute. La réserve faunique de La Vérendrye recèle d’espaces de camping et comprend quelques haltes uniques où profiter du paysage boréal. Il est aussi important de mentionner qu’une fois en Abitibi-Témiscamingue se trouve le contraire de rien pantoute! Il y a TOUTE!

© Claudia la roadtrippeuse

Les routes de la région et celles menant jusqu’ici permettent de réaliser un roadtrip bien rempli avec des arrêts touristiques réguliers, ponctués de pauses repas selon une offre allant de la meilleure poutine de cantine au plus grand des festins. Si, en plus, tu invites tes ami.e.s à t’accompagner, c’est l’occasion de créer des souvenirs inoubliables et surtout, de splitter la facture d’essence. C’est un peu plus serré dans l’habitacle, mais plus on est de fous, plus on rit, comme disent les sages.

Faque? T’attends quoi pour venir nous voir?

Psssst! On a même pensé à des petits trucs tout simples pour diminuer ta facture d’essence et rouler vert.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

×