Découverte de la Cité de l'Or - Tourisme Abitibi-Témiscamingue
Partager

Découverte de la Cité de l’Or

Par

Cette semaine, avec la douce chaleur qui enrobe l’Abitibi-Témiscamingue, j’avais envie de fraîcheur. C’est vrai que, de prime abord, j’ai pensé plein air, lacs et forêts. En recherchant une activité rafraîchissante à faire, j’ai ensuite pensé à la Cité de l’Or et à sa visite souterraine de l’ancienne mine d’or Lamaque. Suivez-moi, je vous emmène à 300 pieds (91 mètres) sous terre!

 

Mercredi 10 juillet, 28 degrés à Val-d’Or

L’été est beau et chaud en Abitibi-Témiscamingue, mais ça n’empêche pas qu’on ait envie de se rafraîchir à certains moments. Visiter la Cité de l’Or et l’Ancienne-Mine-Lamaque ne semble pas être l’option à laquelle on pense directement, alors que… la visite souterraine est un excellent moyen de se rafraîchir tout en faisant une activité hors du commun et en en apprenant plus sur l’histoire de la région.

Cité de l'Or vue de l'extérieur.

Début de la visite de la Cité de l’Or, 10h tapantes

Il est 10h pile quand nos deux guides du jour nous retrouvent à l’accueil de la Cité de l’Or. C’est avec beaucoup de curiosité que je les suis pour débuter la visite de la mine Lamaque. J’ai choisi la visite souterraine d’une durée de 2 h 30. Les guides commencent par un petit historique de la mine et comment le prospecteur américain Robert C. Clark et son guide algonquin Gabriel Commandant ont découvert ce gisement d’or qui sera ensuite exploité de 1935 à 1985.

La partie de la visite que j’attends le plus, c’est le moment où nos guides nous emmènent dans la salle de séchage, salle où les mineurs s’habillaient pour descendre dans la mine et où ils faisaient ensuite sécher leur uniforme de travail. J’attrape un crochet où est suspendue au plafond la tenue que je vais porter pour descendre dans la mine. C’est déjà bien l’fun de choisir sa tenue, de la descendre soi-même du plafond et de l’enfiler!

L'intérieur de la salle de séchage des uniformes des mineurs à la Cité de l'Or, dans l'Ancienne-Mine-Lamaque, à Val-d'Or, en Abitibi-Témiscamingue.

 

Habillée d’un bleu de travail et casque vissé sur la tête, c’est parti!

La tenue de mineur enfilée, le casque enfoncé sur la tête, les guides nous équipent d’une lampe frontale, batterie accrochée à la ceinture. Il est l’heure. Le groupe presse le pas pour embarquer dans de véritables véhicules miniers qui vont nous descendre dans l’Ancienne-Mine-Lamaque.

Visite souterraine de l'Ancienne-Mine_Lamaque, à la Cité de l'Or, à Val-d'Or, en Abitibi-Témiscamingue.

Deux véhicules suffisent pour descendre le groupe à 300 pieds (91 mètres) sous terre. À l’approche de l’entrée de la mine, tout le monde allume sa lampe frontale. La descente est à peine amorcée qu’on ressent déjà la fraîcheur et l’humidité de la mine d’or souterraine. La température sous terre est de 8 degrés Celsius. Je vous avais dit qu’on allait se rafraîchir! 😉

Visite souterraine de l'Ancienne-Mine_Lamaque, à la Cité de l'Or, à Val-d'Or, en Abitibi-Témiscamingue.

Si vous redoutez de descendre si bas sous la terre, pas de panique, la descente se fait en deux temps afin que le guide puisse vérifier que tout le monde est à l’aise. Une fois l’accord donné, le véhicule redémarre et on entame la 2e partie de la descente.

 

Ça y est, on est à 300 pieds sous terre!

Les véhicules s’arrêtent. Ça y est, on est au coeur de l’action, au coeur de l’ancienne mine d’or! Le groupe débarque et suit les guides dans la galerie principale. Ils nous font découvrir, au travers différentes stations, le travail des mineurs depuis les débuts de la mine jusqu’à, plus ou moins, aujourd’hui. On y découvre différentes techniques, différentes machines… C’est impressionnant et fascinant. Tout ce travail pour avoir de l’or… c’est fou! On en apprend plus sur les incidents qui peuvent survenir lors des quarts de travail des mineurs (qui durent 10 heures!) et les procédures de sécurité. Je dois dire que c’est pas mal intimidant.

Visite souterraine de l'Ancienne-Mine_Lamaque, à la Cité de l'Or, à Val-d'Or, en Abitibi-Témiscamingue.

Visite souterraine de l'Ancienne-Mine_Lamaque, à la Cité de l'Or, à Val-d'Or, en Abitibi-Témiscamingue.

Visite souterraine de l'Ancienne-Mine_Lamaque, à la Cité de l'Or, à Val-d'Or, en Abitibi-Témiscamingue.

Visite souterraine de l'Ancienne-Mine_Lamaque, à la Cité de l'Or, à Val-d'Or, en Abitibi-Témiscamingue.

Même pas peur du noir!

Les guides nous proposent ensuite de tester la noirceur totale. Tout le monde éteint sa lampe frontale à tour de rôle. Il fait noir, mais pas un noir dans lequel l’oeil peut s’habituer et finir par apercevoir des ombres… le noir total de chez total! Comme une enfant, j’essaye même d’approcher ma main très vite de mon visage, au niveau de mes yeux, mais rien, je ne vois rien.

C’est la première fois que j’ai pu vivre l’expérience de la noirceur totale. C’est vraiment impressionnant! L’un de nos guides nous explique que si la lampe d’un mineur venait à s’éteindre et qu’il se retrouvait dans le noir absolu, comme nous venons de le vivre, il devait s’asseoir là où il se trouvait et attendre que son contre-maître vienne faire son tour de sécurité (qui a lieu deux fois dans un quart de travail). Pourquoi? Simplement car c’est déjà arrivé, par le passé, que des mineurs suivent les parois de la galerie et tombent dans un trou servant à évacuer les déchets de roches.

 

Fin de la visite souterraine et visite des labos

Il est temps de rembarquer dans les véhicules miniers qui vont nous remonter à la surface. J’ai complètement perdu la notion du temps et je n’ai aucune idée du temps que nous avons passé sous terre, ni de l’heure qu’il peut bien être.

Une fois sortis de la mine, nous retrouvons la chaleur de cette belle journée d’été et ça fait du bien. Nos yeux doivent aussi se réhabituer à la clarté du jour. Je vois qu’il est midi et que nous avons passé une bonne heure et demie sous terre. Wahou! Je n’aurais pas imaginé qu’autant de temps s’était passé!

Visite souterraine de l'Ancienne-Mine_Lamaque, à la Cité de l'Or, à Val-d'Or, en Abitibi-Témiscamingue.

Les véhicules nous ramènent au bâtiment dans lequel se trouve la salle de séchage où nous nous étions équipés pour descendre. On se déshabille, on raccroche les combinaisons aux crochets et nous suivons les guides vers le laboratoire. C’est là qu’ils nous expliquent tout le processus (long et complexe) qui permet de récupérer l’or (s’il y en a!) des minerais remontés de la mine.

La visite se termine avec la pesée d’une réplique de brique d’or de 50 livres. À l’heure actuelle, ils sortent deux briques d’or de ce même gabarit par semaine de la mine qui est en activité. Tout ce travail, ces ressources matérielles et surtout humaines pour quelque chose qui paraît si petit… Vraiment impressionnant!

 

En bref…

Après l’avoir vécue, je peux vous affirmer que la visite de la Cité de l’Or et la descente dans l’Ancienne-Mine-Lamaque est un incontournable dans la région de l’Abitibi-Témiscamingue! C’est une expérience hors du commun à vivre au moins une fois! De plus, vous allez marquer des points auprès de vos enfants avec ce genre d’activités! 😉

Pour compléter cette visite, il est également possible de visiter le Village-minier-de-Bourlamaque (que l’on traverse pour se rendre jusqu’à la Cité de l’Or).

Pensez à réserver votre visite à l’avance et amusez-vous! 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

×