Le Défi Hiver #pasfretteauQC en Abitibi-Témiscamingue : retour sur cette fin de semaine passée dehors - Tourisme Abitibi-Témiscamingue
Partager

Le Défi Hiver #pasfretteauQC en Abitibi-Témiscamingue : retour sur cette fin de semaine passée dehors

Par

Quand on nous a dit « pas frette au Québec », on l’a pris au pied de la lettre ! On a passé la fin de semaine du 1, 2 et 3 février à jouer dehors dans la neige. Nous recevions deux influenceurs, Benoit Chamberland et Léa Nadeau (de Sparks and Bloom), pour leur faire découvrir la région de l’Abitibi-Témiscamingue à travers plusieurs défis hivernaux. Tout ce qu’on peut dire, c’est qu’on a eu ben du fun !

Léa et Benoit en Abitibi-Témiscamingue lors du Défi Hiver 2019 #pasfretteauQC

 

Que le Défi Hiver commence !

Vendredi après-midi, nous quittons Rouyn-Noranda, direction Val-d’Or pour récupérer Léa et Benoit à l’aéroport. Premier arrêt : la célèbre Microbrasserie Le Prospecteur. Un serveur très sympathique nous explique les différents menus. Le grand choix de bières nous fait envie, les plats aussi. Nous passons un agréable moment dans une ambiance détendue. Les discussions vont bon train et nos blogueurs se familiarisent petit à petit avec la région. Ensuite, direction l’Hôtel Continental Centre-Ville, afin de passer une bonne nuit de sommeil avant d’attaquer les défis dès le lendemain matin.

 

Patiner dans la Forêt récréative

Le temps de se remplir le ventre et de s’habiller chaudement, il est presque 10h quand nous arrivons à la Forêt récréative de Val-d’Or. Léa et Benoit s’équipent de patins et de casque avant de se lancer sur le sentier glacier Agnico Eagle. Ce sentier de 2 km est une boucle qui se dessine au milieu de la forêt. Une petite neige, qui rend le paysage magique, est au rendez-vous ce matin-là. Les arbres se recouvrent de poudreuse. La température est parfaite pour une matinée à l’extérieur.

Léa et Benoit s'équipent de patins dans le chalet de la Forêt récréative de Val-d'Or, en Abitibi-Témiscamingue, dans le cadre du Défi Hiver #pasfretteauQC 2019.

Forêt récréative de Val-d'Or lors du Défi Hiver #pasfretteauQC 2019 où a eu lieu la course de patin à glace de Léa et Benoit

C’est dans un cadre enchanteur et dans un silence assourdissant, seulement entrecoupé par le bruit des lames sur la glace, que nos deux créateurs de contenu ont découvert le sentier. Après s’être familiarisés avec le parcours, nous les invitons à réaliser le premier défi : une course de patin d’1 km. La course se déroule dans la bonne humeur. Bien que Léa donne tout ce qu’elle a, Benoit prend rapidement l’avantage et finit la course en premier. L’important, c’est de prendre du plaisir!

Sentier glacé de la Forêt récréative de Val-d'Or, en Abitibi-Témiscamingue, où Léa et Benoit ont réalisé leur premier défi : une course de patin.

Vient ensuite le temps de retourner dans le centre-ville de Val-d’Or pour dîner au Balthazar Café. Les moments de pause sont toujours conviviaux et permettent de travailler sur les contenus créés. 13h sonne. Il est déjà temps de reprendre la route et de nous diriger vers Amos. Et qui dit Amos, dit visite du Refuge Pageau!

 

S’émerveiller au Refuge Pageau

Plein d’enthousiasme, Léa et Benoit s’habillent pour affronter le froid témiscabitibien, un peu plus mordant que ce matin. Marie-Frédérique, notre guide, nous accueille et nous commençons la visite par les rapaces qui ont été sauvés par le refuge. C’est avec des yeux d’enfants émerveillés que Léa et Benoit poursuivent la visite et échangent beaucoup sur l’histoire des animaux rescapés avec Marie-Frédérique. Les rencontres avec les pensionnaires sont toutes plus surprenantes les unes que les autres.

Arrivée au Refuge Pageau, à Amos, en Abitibi-Témiscamingue, dans le cadre du Défi Hiver #pasfretteauQC 2019

Léa et Benoit prennent des photos des animaux sauvés par le Refuge Pageau à Amos, en Abitibi-Témiscamingue, lors de la visite pendant le Défi Hiver #pasfretteauQC 2019.

Marie-Frédérique nous présente les louves et n’hésite pas à rentrer dans l’enclos pour aller les saluer de plus près. Un moment magnifique qui a ému Léa. Une autre rencontre marquante fut celle avec Chewbacca, Chewbie pour les intimes, le si mignon et si gentil porc-épic du refuge. Marie-Frédérique nous invite à rentrer lui donner sa collation. Quel beau moment! Personne n’aurait jamais pensé pouvoir approcher un porc-épic de si près et encore moins le nourrir dans sa main. Le prochain arrêt est tout aussi impressionnant : c’est l’heure de la collation pour Marcel l’orignal et ses compères ! Un super moment de partage avec ces gentils géants.

Chewbaca, le porc-épic du Refuge Pageau à Amos, en Abitibi-Témiscamingue, prend sa collation lors du Défi Hiver #pasfretteauQC 2019.

Les orignaux du Refuge Pageau à Amos, en Abitibi-Témiscamingue, prennent leur collation lors du Défi Hiver #pasfretteauQC 2019.

Léa est en compagnie de Banane, l'un des orignaux sauvés par le Refuge Pageau à Amos, en Abitibi-Témiscamingue, lors du Défi Hiver #pasfretteauQC 2019.

Photo de Benoit Chamberland

Marie-Frédérique nous parle ensuite de Dadou, un ourson aveugle qui présente aussi des troubles neurologiques. Nous la suivons et avons la chance de rencontrer cette grosse boule de poils si attachante. La seule raison pour laquelle nous avons pu aller lui rendre visite en plein hiver est que Dadou, à cause de sa condition neurologique, n’hiverne pas comme les autres ours et oursons. Il est joueur et bien éveillé.

 

Charlotte, la biche qui souffre de narcolepsie, lors de notre visite au Refuge Pageau à Amos, en Abitibi-Témiscamingue, lors du Défi Hiver 2019.

Bien que tout le monde ait très froid, nous avons hâte de rencontrer Charlotte, la petite biche qui souffre de narcolepsie. Charlotte nous attend de pied ferme et se montre très câline avec Léa. La visite spéciale se termine, mais notre aventure au Refuge Pageau ne s’arrête pas là… Nous reprenons la route pour quelques minutes seulement. Léa et Benoit vont passer la nuit dans le chalet du Refuge Pageau. Le ciel est dégagé et les étoiles sont flamboyantes. Après un souper maison et réconfortant, nous laissons Léa et Benoit profiter de la quiétude des lieux pour les retrouver au petit matin.

Le chalet du Refuge Pageau à Amos, en Abitibi-Témiscamingue, vu de nuit avec un ciel étoilé lors du Défi Hiver #pasfretteauQC 2019.

Photo de Benoit Chamberland

 

Découvrir une nouvelle activité au Parc national d’Aiguebelle

6h30, le soleil n’est pas encore levé, mais nous nous attablons dans le chalet du Refuge Pageau pour prendre des forces en prévision de la journée qui nous attend. Il est à peine 7h30 quand nous prenons la route vers le Parc national d’Aiguebelle. Il neige et nous avons tous hâte d’arriver pour commencer la première activité : un rallye en Ski Hok! Une fois arrivés à Aiguebelle, des gardes-parc nous emmènent sur le lac La Haie, en-dessous de la passerelle. Le paysage est beau, immense et impressionnant.

Passerelle au dessus du Lac La Haie dans le Parc national d'Aiguebelle, en Abitibi-Témiscamingue, lors du Défi Hiver 2019. Paysage hivernal, le lac est gelé et recouvert de neige.

Rallye en ski hok dans le Parc national d'Aiguebelle, en Abitibi-Témiscamingue, lors du Défi Hiver 2019. Paysage hivernal dans une forêt enneigée.

Les Ski Hok chaussés, nous nous lançons dans le sentier de La Loutre. Un sentier d’un peu moins de 3km, avec des petites dénivelées qui permettent aux débutants que nous sommes d’apprivoiser ce nouveau sport. Après plusieurs chutes, plutôt amusantes, Léa et Benoit avancent avec plus de sûreté et profitent de la beauté des alentours. Cette expérience fut une réelle découverte et un gros coup de cœur ! Le « ski-raquette » nous a conquis !

Léa et Benoit en Ski Hok dans le Parc national d'Aiguebelle, en Abitibi-Témiscamingue, lors du Défi Hiver 2019.

 

Se détendre au Jardin Spa et se régaler à Horizon Thaï

Nous quittons Aiguebelle en début d’après-midi pour rejoindre Rouyn-Noranda et se réchauffer au Jardin Spa. Un moment de détente bien mérité. Pour souper, notre choix se porte sur l’un de nos restaurants coup de cœur de la ville, Horizon Thaï. Un service impeccable et des plats à tomber par terre nous attendent. Nous passons une agréable dernière soirée en compagnie de Léa et Benoit. Nous en profitons pour parler de leur expérience dans la région, de leurs coups de cœur, de ce qu’ils aimeraient découvrir lors d’une prochaine visite…

Pour résumer, une fin de semaine, c’est bien trop court pour leur faire découvrir ce qu’est l’Abitibi-Témiscamingue, son essence. Ces 3 jours n’étaient qu’un aperçu des expériences qu’il est possible de vivre dans la région en hiver. Il y a tellement de choses à vivre et à découvrir en Abitibi-Témiscamingue!

Et vous, quels sont vos coups de cœur ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

×