Jacques Pelletier, maître dans l'art de s'exprimer - Tourisme Abitibi-Témiscamingue
Partager

Jacques Pelletier, maître dans l’art de s’exprimer

Par 

« Ce qui frappe les visiteurs que je rencontre et qui viennent dans la Vallée-de-l’Or pour la première fois, c’est la gentillesse des gens d’ici. Et aussi leur fierté. Les gens sont fiers de leur coin de pays et ça transparaît dans leur façon de vous recevoir.

Il y a un dynamisme impressionnant, qui donne lieu à tout un tas de festivals un peu partout à travers la MRC. Que ce soit la Foire du camionneur de Barraute ou le Festival d’humour de l’Abitibi-Témiscamingue, l’ambiance est toujours électrisante. Il n’y a pas de doute, la culture est bien vivante ici et Culturat a suscité plein de projets intéressants. Mon préféré, c’est l’exposition de photos à ciel ouvert le long de la piste cyclable.

On peut difficilement visiter la Vallée-de-l’Or sans s’intéresser à son caractère minier. Ce serait vraiment dommage en tout cas! C’est tellement impressionnant de voir les maisons en bois ronds du Village minier, de descendre à 300 pieds sous terre à La Cité de l’Or ou encore de visiter, à Malartic le Musée minéralogique et le belvédère qui surplombe la plus grande mine à ciel ouvert au Canada.

Pour un sculpteur comme moi, la nature d’ici est particulièrement inspirante, avec ses roches millénaires, façonnées par le temps, et ses conifères qui pointent, effilés, vers le ciel.  Il y a plein d’endroits fascinants à découvrir. La rivière Bell, à Senneterre, par exemple, est un endroit magnifique, idéal aussi pour la chasse et la pêche. »

L’histoire de la MRC de la Vallée-de-l’Or est intimement liée à celle de son développement minier. Le Village-minier-de-Bourlamaque, qui regroupe des maisons en bois rond construites au tout début de la ville pour les employés de la mine Lamaque, nous plonge directement dans les origines de la ville de Val-d’Or. Juste à côté, La Cité de l’Or permet de descendre dans cette mine reconnue, en 1938, comme celle ayant le plus riche gisement aurifère. Faites un tour au Musée minéralogique de l’Abitibi-Témiscamingue, où la géologie et les projets miniers de la région vous seront présentés, mais prenez le temps aussi de découvrir la nature et de profiter du grand air. Le territoire de la Vallée-de-l’Or comprend plusieurs pourvoiries qui sauront combler tous les types de chasseurs et de pêcheurs.

Voir les activités    Trouver un hôtel

Découvrez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

×