Izak Borowitzki, maître dans l'art de taquiner - Tourisme Abitibi-Témiscamingue
Partager

Izak Borowitzki, maître dans l’art de taquiner

Par 

« Pour ceux et celles qui aiment autant que moi jouer dehors, l’Abitibi-Ouest est un endroit incroyable pour plonger, beau temps mauvais temps, dans la nature. On vit avec la nature, les oiseaux, les petits et gros gibiers, les canards, etc.! Moi, je rentre pour dormir, mais c’est tout juste et même des fois, je ne me prive pas du plaisir de dormir à la belle étoile.

Ici, il y a des îles et des sites mystérieux chargés d’histoire. Ne manquez pas la pointe aux indiens du lac Abitibi ni les îles du lac Duparquet, surtout celle aux vieux cèdres et les Mouk-Mouk! En parcourant ces endroits en canot, on peut se plonger dans un passé autochtone puisque c’était la route d’eau du nord vers la baie d’Hudson.

L’Abitibi-Ouest, c’est les grands espaces, mais c’est aussi l’immensité des étendues d’eau. Tu peux faire beaucoup de parcours avant d’avoir fait le tour. Je suis certain qu’il y a des parties de mon lac que je ne connais pas encore très bien et pourtant, j’y suis presque tout le temps. J’adore pêcher et je suis comblé chaque fois que j’attrape un poisson, même une petite perchaude ! C’est toujours satisfaisant aussi de voir des gens qui n’ont pas beaucoup d’expérience attraper une première prise.

Les grands espaces, c’est aussi ce qui fait que, quand on se rencontre, on se rapproche facilement. On va vers les autres par curiosité de façon naturelle. Bienvenue chez nous!»

En parcourant le territoire de l’Abitibi-Ouest, vous serez charmés par la beauté des lieux. Ses villages pittoresques et ses plans d’eau remarquables abritant des îles mystérieuses en font un lieu bucolique par excellence où l’on peut voir les traces de la colonisation à travers la visite des ponts couverts, les sites historiques et les petites maisons carrées typiques du plan Vautrin.  Il règne une quiétude certaine dans ce secteur qui devient, au crépuscule, le théâtre de couchers de soleil majestueux et la nuit, celui d’étoiles innombrables et parfois même, d’aurores boréales.

Trouver une pourvoirie Découvrir l'Abitibi-Ouest

Découvrez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

×