Guillaume Rivest - Tourisme Abitibi-Témiscamingue
Partager

Guillaume Rivest

Par

« Choisir l’aventure, c’est choisir de vivre à 100%. » – Guillaume Rivest.

« Pour moi, l’aventure c’est l’occasion de se dépasser et d’apprendre. Les moments difficiles d’une expédition révèlent la nature profonde des gens, leurs qualités, mais également leurs défauts. C’est la meilleure façon d’apprendre à se connaitre et de s’améliorer », explique Guillaume.

Sa soif d’aventure l’amène à sortir de sa zone de confort et à vivre de nouvelles expériences, la majorité du temps au grand air : « Qu’il s’agisse de partir vivre dans une tente pendant quatre mois au Yukon ou naviguer sur une rivière de l’Abitibi, les moments passés dehors me font vibrer. »

Crédit photo : Micheline Arbez

Son visage vous dit quelque chose? C’est sans doute parce que vous l’avez vu à la télévision. Guillaume a été l’un des quelques courageux qui ont pris part à « La Grande Traversée » en 2016. L’émission, diffusée à Radio-Canada (lien), suivait un équipage d’une dizaine de personnes prêtes à renouer avec les conditions du 17e siècle pour traverser l’atlantique sur un voilier à trois mâts. Ensemble, ils ont accompli un voyage de 5 100 km en près de 55 jours. Il faut vraiment être téméraire pour ce genre de défi!

Guillaume est de ceux-là. Passionné de plein air, il fait du camping, de l’escalade et du kayak. Il excelle en natation et possède une formation de sauveteur en eaux vives. Il a d’ailleurs déjà nagé pour le Vert & Or. Il pratique également le cyclisme, le ski de fond et le volley-ball.

Originaire de Rouyn-Noranda, Guillaume détient un baccalauréat en politique appliquée et complète une maîtrise en environnement avec cheminement en politique à l’Université de Sherbrooke. Au cours de ses études, il a habité quatre mois au Pérou dans le cadre d’un stage et a été observateur à la Conférence des Nations unies sur les changements climatiques de Paris en 2015. Après avoir passé un an comme journaliste à Radio-Canada, Guillaume a récemment choisi de se lancer comme pigiste. Il écrit notamment pour les magazines Beside, Rando-Québec et Oxygène.

À moyen terme, Guillaume entend continuer de partager sa passion pour l’aventure et les grands espaces avec le plus grand nombre de gens possible : « J’ai de nombreux sujets qui me trottent dans la tête et je veux m’y mettre activement. Les domaines de la communication, de la création numérique et particulièrement celui du documentaire d’aventure m’interpellent énormément. J’ai aussi de nombreux projets en plein air pour la région sur lesquels j’aimerais travailler. Nous possédons un immense terrain de jeu et des espaces sauvages qui, je le crois fermement, méritent d’être explorés, d’être appréciés! », explique le jeune homme.

Parce qu’il aime sa région, qu’il est aventurier dans l’âme et qu’il n’a pas peur de relever de grands défis, Guillaume Rivest est un digne représentant des Gens de l’Abitibi-Témiscamingue!

Crédit photo couverture : Étienne Prairie.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.

×