Anaïs Flebus - Tourisme Abitibi-Témiscamingue
Partager

Anaïs Flebus

Par

« Mon père était chocolatier. De toute sa vie, il n’a jamais eu l’impression d’aller au travail. Je veux faire pareil ! » – Anaïs Flebus.

 

La pomme ne tombe jamais loin de l’arbre

Crédit photo : ITHQ

« Depuis toujours, je disais que je voulais être chirurgienne en traumatologie. C’est à force de prendre part à des événements avec mon père et de vraiment commencer à m’intéresser à ce que je goûtais que je me suis découvert une réelle passion pour la cuisine », explique Anaïs. C’est en 2015 que la jeune femme s’est inscrite au Certificat en art culinaire (la Cité). Son talent pour la pâtisserie, elle le tient naturellement de ses parents : « Contrairement à la « croyance populaire », je n’ai jamais vraiment aimé la pâtisserie. Quand j’ai annoncé à mes amis que j’allais vers ce domaine, ils pensaient que je blaguais », raconte Anaïs.

L’été dernier, elle est allée passer deux mois et demi en Belgique (son deuxième pays)  pour apprendre l’art de faire du chocolat. Elle complète présentement son cours en pâtisserie professionnelle à l’ITHQ. Début décembre, Anaïs Flébus, originaire du Témiscamingue, a fait l’actualité en remportant le 3e Concours Café Gourmand Nespresso organisé par l’Institut de tourisme et d’hôtellerie du Québec (ITHQ). En janvier 2018, elle amorcera son cours en cuisine italienne, toujours à l’ITHQ.

Anaïs célébrant en compagnie des Chefs Normand Laprise et Daniel Vézina – Crédit photo : ITHQ

Née le 8 mai 1998 à Ville-Marie, Anaïs Flebus est la grande fille de Bernard Flebus et de  Line Descoteaux, propriétaire des Chocolats Martine, au Témiscamingue. Plus jeune, ses parents l’amenaient partout avec eux : « J’ai été élevée dans un environnement où la créativité était prônée. J’ai grandi dans une chocolaterie, donc j’ai toujours été en contact avec le chocolat, cette matière si précieuse pour moi. Nous avons beaucoup voyagé quand même, ce qui a permis de m’ouvrir l’esprit et de développer ma curiosité », explique Anaïs. Curiosité qu’elle continue d’alimenter aujourd’hui par la découverte des vins : C’est un grand monde merveilleux avec tellement de saveurs à découvrir, passe-temps plutôt agréable. »

Les touristes sont souvent étonnés par la qualité et la variété de la restauration en Abitibi-Témiscamingue. Les événements tels la Foire gourmande, les Salons des vins et la diversité de l’offre en agrotourisme démontrent à quel point nous avons un intérêt marqué pour la bonne bouffe. Ça fait partie de notre culture! Et pour preuve…  Cette culture contribue à faire naître de jeunes personnalités inspirantes comme celle d’Anaïs Flebus, que nous sommes heureux de compter parmi les Gens de l’Abitibi-Témiscamingue!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

×