Karoline Létourneau | Tourisme Abitibi-Témiscamingue
Partager

Karoline Létourneau

Par

« Faire du beau avec du moins beau. » – Karoline Létourneau.

Telle est la devise de la jeune entrepreneure créative qui dirige la boutique web K-ootshoo, une entreprise branchée offrant des sacs à main et des boucles d’oreilles fabriquée à base de… chambre à air de vélo récupérées!

Crédit photo : Jean Caron

La récupération, ça l’a toujours un peu fascinée. L’idée que nos grands-parents faisaient des courtepointes avec de vieux vêtements ou des meubles avec d’anciens barils a toujours été pour elle un modèle et une source d’inspiration. « Dans tout ce que je fais, il y a du caoutchouc récupéré des chambres à air, explique Karoline, mais j’invite aussi les gens à me laisser leurs vieux bijoux. » En fait, tous les objets qui l’entourent peuvent devenir, pour elle, une source d’inspiration.

Depuis qu’elle est toute petite, Karoline éprouve une attraction particulière pour tout ce qui touche à la créativité et au travail manuel. Que ce soit faire de la gouache, de la pâte à modeler ou d’autres activités artistiques de ce genre, la jeune fille se retrouvait dans son élément. Pas étonnant, alors, qu’elle ait choisi de faire ses études en métiers d’art, dans la spécialité de l’impression textile.

Après quelques années à travailler comme imprimeur textile pour le compte du Cirque du Soleil, la ville est devenue trop étouffante pour l’artisane en quête de nature, en manque de randonnées dans la forêt et surtout, de sa famille restée en Abitibi-Témiscamingue. Le retour en Abitibi-Ouest, plus précisément à La Sarre, s’imposait donc. Comme son métier d’imprimeur textile n’était pas très en demande, c’est comme serveuse qu’elle est d’abord revenue en région. Puis, elle a complété une formation de coiffeuse, le métier dont elle avait rêvé dans son enfance.

Aujourd’hui, ses qualités de travailleuse acharnée lui permettent de vivre de plusieurs passions combinées. Avec les sacs qu’elle crée, c’est à la fois l’impression textile, la couture et la récupération qui se condensent pour former un produit qui lui ressemble.

Parce qu’elle vit de sa passion et utilise sa créativité comme ressource première, Karoline Létourneau est bien une Gens de l’Abitibi-Témiscamingue!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

×