Les gens d'ici savent célébrer - Tourisme Abitibi-Témiscamingue
Fermer le message / Close message

En raison de la COVID-19, plusieurs événements et attraits figurant sur notre site web peuvent être annulés ou fermés. Par mesure préventive, les centres Infotouriste et le centre d’appels sont aussi fermés jusqu’à nouvel ordre. Pour plus d’info sur la COVID-19, consultez le site Quebec.ca/coronavirus.

Partager

Les gens d’ici savent célébrer

Par

Il y a plusieurs façons de décrocher et faut dire que c’est personnel à chacun. Pour moi, c’est davantage de lacer mes chaussures et de partir, de courir dans les rues de la ville avec le soleil plein le visage et la musique dans les oreilles ou encore, d’aller voir un bon spectacle de musique et d’en oublier le temps… quelques heures. Lâcher prise dans nos vies de fous, dans lesquelles la performance est valorisée, dans lesquelles il faut toujours être de meilleures personnes. Ce n’est pas toujours évident de garder le cap sur l’équilibre, mais chose certaine, il faut se permettre de DÉCROCHER!

Être spectatrice est pour moi une belle façon facile d’y arriver. Être là, ne rien contrôler, profiter d’une occasion où il est de mise de se laisser aller et de s’ouvrir aux découvertes!  En Abitibi-Témiscamingue, on est gâté par le nombre et la diversité des festivals. Juste à Rouyn-Noranda, on en dénombre plus d’une douzaine… une preuve de l’effervescence et du bouillonnement culturel de la région.

FME 2016

Photo : FME / Louis Jalbert

Le charme des festivals de l’Abitibi-Témiscamingue

Moi, j’ai mon petit chouchou. Vous vous en doutez probablement, pour ceux qui me connaissent. J’affectionne particulièrement le FME puisque, année après année, il m’amène ailleurs chaque fois. La scénographie urbaine, les découvertes musicales, les rencontres avec les copains, le souper au resto avant le spectacle, l’attente interminable pour les toilettes, l’alerte via l’application pour te dire qu’il y a une performance surprise dans 10 minutes… Bref, toutes ces petites choses font en sorte que ce soit un plaisir assuré!

Sonia Demontigny

Tentez de me repérer dans l’image! – Photo : FME / Christian Leduc

Les Témiscabitibiens sont experts dans l’art de célébrer

Certains vont même jusqu’à organiser des « show cachés » dans les ruelles pour être entendus, alors que d’autres s’improvisent des « guerres de crêpes » dans le stationnement à côté du Cabaret (Deux personnes qui y ont déjà participé m’ont raconté… Deux clans se forment de chaque côté du stationnement et à Go, chaque groupe lance des crêpes sur les autres avec toute l’énergie du monde. Et quand y’en a plus, on prend celles par terre et on continue… Bon, c’est une légende un peu douteuse, mais quand même…). Bref, les festivals sont propices à toutes sortes de situations improbables et c’est ce qui en fait leur charme.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

×