5 bonnes raisons de ne pas rester à jeun en Abitibi-Témiscamingue - Tourisme Abitibi-Témiscamingue
Partager

5 bonnes raisons de ne pas rester à jeun en Abitibi-Témiscamingue

Par

Une des choses fort appréciables de l’Abitibi-Témiscamingue, ce sont ses microbrasseries. Je amatrice de bonne bière et je suis incapable de résister à une bonne broue dès que je mets les pieds dans la région. Je suis persuadée que ça fait partie du sourire et de la bonne humeur présents en tout temps dans la région.

Microbrasserie Le Prospecteur

Ça commence en entrant par la grande porte du sud de la région avec Le Prospecteur, à Val-d’Or. Ouvert depuis 2014, c’est déjà une institution dans la ville avec ses soirées d’humour, de jeux de société et de jam. En été, la terrasse sur le toit est un endroit unique en ville. Sommes-nous en Abitibi ou sur le Plateau? Le plus urbain des touristes pourrait s’y méprendre. La carte des bières change selon les brassins. J’ai surtout apprécié l’indicateur d’amertume, un bon indice pour choisir parmi les nombreuses bières. Toujours pas certain? N’hésitez pas à demander de goûter. Mais le mieux reste encore d’opter pour le plateau de dégustation. Le menu repas n’est pas en reste et il est bien difficile de résister à leurs nachos.

Prospecteur

Crédit photo : Scouich

Avant de partir, passez par le magasin général pour ramener votre bière préférée ou encore un t-shirt à porter fièrement. Perso, j’aime tellement ma nouvelle tuque!

Barbe Broue Pub

Dans la charmante Ville-Marie se cache un magnifique brouepub, le Barbe Broue. Ouvert à l’automne 2015, les propriétaires sont d’anciens propriétaires fermiers. Ils ont simplement décidé d’exploiter leur terre autrement : en cultivant le houblon. Bien que toutes leurs bières ne soient pas faites à partir de ce houblon, la cuvée annuelle qui en découle est unique. Ils essaient constamment de nouvelles recettes, une raison de plus d’aller souvent les visiter. Attention! Comme c’est un brouepub, vous ne trouverez leurs bières que sur place, impossible d’en ramener à la maison.

Le Barbe Broue Pub et son ambiance virile

Avec un soupçon de féminité – Crédit photos : Scouich

Le Trèfle Noir

Parmi mes microbrasseries préférées du Québec, il y a Le Trèfle Noir. J’avais goûté leurs bières bien avant de les visiter pour la première fois. Bien qu’on puisse trouver leurs bières un peu partout au Québec maintenant, ils gardent quelques surprises pour ceux qui les visitent sur place. Dans tous les cas, une bière en fût, c’est toujours meilleur. Ils viennent tout juste de se refaire une beauté en plus! Le salon à l’arrière et les grandes banquettes ont donné un tout nouveau confort à l’endroit. En plein cœur de Rouyn-Noranda, c’est le centre social, là où tous les locaux se retrouvent pour prendre l’apéro, plus ou moins long. Le meilleur endroit pour prendre le pouls de la ville et découvrir les événements incontournables.

Le Pub chez Gibb

Gibb était d’abord un dépanneur était d’abord un dépanneur… avec plus de 300 bières de microbrasserie! Véritable incontournable pour les amateurs de broue.

Pub Chez Gibb

Crédit photo : Scouich

Pub Chez Gibb

Photo : Christian Leduc

En 2015, ils ont ouvert un pub à la porte d’à côté. Une cinquantaine de bières à découvrir en fût et un menu pub pas piqué des vers. Le menu à boire en format cartables de cartes de collection permet de faire des choix éclairés parmi les nombreuses bières.

Saurez-vous résister à la fleur d’oignons à la panure panko, au tartare ou encore au mac’n cheese maison? Dur dur…

Belgh Brasse

Jean-Louis Marcoux est originaire de Mons. Arrivé au Québec, il voulait retrouver les grands espaces et la nature et c’est pourquoi il a élu domicile en Abitibi-Témiscamingue. En 2007, il a ouvert sa microbrasserie avec des investisseurs. Aujourd’hui, les bières Mons se retrouvent partout au Québec et ont été médaillées meilleures bières au monde plusieurs fois.

Belgh Brasse

Photo : Belgh Brasse

Pour la boire en fût, on va à La P’tite Bouteille, idéalement sur sa magnifique terrasse.

La P’tite Bouteille et sa terrasse – Crédit photo : Scouich

Avec un peu de chance, vous vous ferez même chanter la pomme par Louis Babeux, véritable légende vivante à Amos.

Alice se fait chanter la pomme à Amos.

Eille bon week-end! Une tite chanson d'un monsieur rencontré à Amos. Il était de l'autre côté de la rue, Alice s'était improvisé une terrasse pour le regarder, il est venu la rejoindre pour lui chanter du Beatles. #roadtripat #pistoiTourisme Amos-HarricanaTourisme Abitibi-Témiscamingue

Posted by Scouich on viernes, 10 de junio de 2016

Quand est-ce qu’on boit une p’tite frette?

Scouich, blogueuse.

Lisez-moi : www.scouich.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

×