Aurevoir Michel Pageau! - Tourisme Abitibi-Témiscamingue
Partager

Aurevoir Michel Pageau!

Par

Michel Pageau (1940 - 2016)

Michel Pageau (1940 – 2016) – Photo : Mathieu Dupuis

Pour tout le Québec, il était un personnage phare, un père Noël sympathique à la rescousse de la faune. Pour les Français, c’était le Noé québécois grâce auquel ils pouvaient admirer les loups et nourrir le porc-épic. Pour les animaux, il était l’un des leurs, celui qui les comprenait, les soignait, les aimait d’un amour inconditionnel. Pour Tourisme Abitibi-Témiscamingue, Michel Pageau était tout ça et encore bien plus : un bâtisseur important capable de faire rayonner la région à travers le monde, mais surtout, un grand ami.

L’Abitibi-Témiscamingue a perdu l’un de ses patriarches et nous en sommes tous chagrinés, sauf peut-être les animaux trépassés du Refuge Pageau. Si le paradis existe, ils y accueilleront Michel avec joie, Jo et Tché Tché (l’ours et le loup qui ont été parmi ses premiers fidèles compagnons) marchant en tête pour lui ouvrir la voie.

Nous tenons à exprimer nos sincères sympathies à toute la famille et à les remercier d’être d’aussi fiers transmetteurs de son œuvre et de son énergie, qui vit maintenant en chacun d’eux.

6 commentaires

  1. Nancy, Vincent, Cassandra et Océane. dit :

    Ho! Bien triste nouvelle. J’ai eu la chance de jaser avec lui une fois au refuge. Il était un bon homme et très sympathique. Il aimait les animaux ça c’est certain. Mes sympathie a toute la famille éprouvée.

  2. Roselyne Laverdière dit :

    Une personne importante qui a changé le monde de la faune et notre perseption de ce monde.
    Reposez en paix M. Pageau. Vous m’avez inspiré au point de transmettre votre culture aux générations qui nous suivent.
    RIP, cher grand monsieur

  3. DELIGNY dit :

    Un grand Homme est parti. Paix à son âme et grosses pensées à sa famille.
    Respectueusement.

  4. Jean Bouchard dit :

    Mes sympathies a sa femme Louise et a toute sa famille. Quelle perte que cet ami d’enfance. Un des grands de l’Abitibi-Témiscamingue

  5. Paule Vincent dit :

    Quel grande perte, mes sympathies les plus sincères à toute la famille et aux amis. Il va nous manquer.

  6. Mélanie Roberge dit :

    C’était un humain, un vrai, un de nos contemporains. Bien portant, bedonnant, souriant. Il a réconforté, soigné, aimé. Il a accueilli, soutenu, réhabilité. Comme Desjardins le chante si bien, Le coeur est un oiseau. Liberté, M. Pageau, Liberté, par delà les frontières, les prairies et la mer. Vous êtes entré dans nos coeurs et vous faites maintenant partie de la légende. On parlera de vous partout. Dans les livres d’histoire on évoquera votre souvenir. Vous deviendrez un personnage mythique. « As-t-il vraiment existé cet homme si gentil avec les animaux grand-maman ? » me demanderont mes arrières-petits-enfants. « Oui mes p’tits chéris et j’ai eu le bonheur de lui serrer la pince ! Un honneur. » On doit célébrer son héritage, le protéger et l’entretenir. Longue vie au Refuge et mes sympathies aux proches.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

×