Louise Lambert - Tourisme Abitibi-Témiscamingue
Partager

Louise Lambert

Par

« Je pense que essentiellement, c’est le goût de partager le plaisir que l’on prend à prendre soin de son environnement qui m’a incité à participer. » Louise Lambert, gagnante du concours Participe au décor dans la MRC Abitibi-Ouest.

Louise Lambert

Photo : Gracieuseté

Pour Louise Lambert, le plaisir de jardiner, c’est surtout le plaisir de garder un équilibre entre les choses que « la nature aménage elle-même avec beaucoup de talent » et les constructions humaines, dont son chalet au lac Duparquet, qu’elle s’amuse à embellir par les taches de couleurs des diverses fleurs qu’elle fait pousser tout autour. C’est parce qu’elle avait (encore cette année) commencé un petit chantier pour le réaménagement paysager, que Louise Lambert a plongé avec enthousiasme dans l’aventure de Participe au décor : «On a un grand terrain au bout d’une pointe et chaque année, c’est jamais un gros, gros chantier, mais c’est toujours un petit chantier qu’on fait pour améliorer les choses. Alors, quand j’ai vu passer le concours, on était justement en train de réaménager une petite section de la terrasse et puis ça a été une décision spontanée. Mais ce que je trouvais aussi intéressant dans ce concours-là, c’est aussi que ça mettait en valeur les Centres jardins de la région. Parce que je trouve qu’on a beaucoup de beaux centres jardin et je trouvais ça intéressant qu’on mette en valeur le travail que font tous ces petits entrepreneurs-là.»

À la retraite depuis bientôt deux ans, Louise Lambert a toujours été une travailleuse culturelle et connait donc bien CULTURAT. «J’ai travaillé une trentaine d’années pour un certain nombre d’organismes dont l’ONF, le ministère de la Culture et des Communications et puis, les dernières années, avant de prendre ma retraite, j’ai travaillé avec le Conseil de la culture, nous raconte-t-elle. J’ai pris ma retraite un peu avant que CULTURAT se concrétise, mais j’étais intéressée de regarder ce qui se passait de ce côté-là. Ce que j’apprécie de CULTURAT dans le fond,  c’est que ça sème l’idée que la culture peut prendre plusieurs formes et que, dans notre région, elle est accessible et très vivante! »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

×