Rafale d'aventures en Abitibi-Témiscamingue - Tourisme Abitibi-Témiscamingue
Partager

Rafale d’aventures en Abitibi-Témiscamingue

Par

Ce que le voyage m’apporte.

En général, c’est une sensation de bien-être physique qui est difficile à décrire. Je suis plus active en voyage que dans ma vie de tous les jours. Je suis généralement souvent très épuisée en voyage, mais il s’agit d’un épuisement agréable, pas comme d’habitude. Il est unique ce sentiment qui me pousse à me surpasser, à prendre des risques, à relever des défis. La plupart du temps, ce sentiment réussit à me pousser hors de ma zone de confort.

En Abitibi-Témiscamingue, j’ai rapidement retrouvé cette énergie que je convoite tant en voyageant.
Je me suis même surprise à découvrir que certaines choses que l’on peut trouver banales se transforment en aventures spontanées. L’Abitibi-Témiscamingue offre aux aventuriers et amoureux de plein air comme moi, un éventail vraiment très large d’activités. Si vous prévoyez seulement une semaine de vacances, emmagasinez-vous de l’énergie, car elle sera facilement brûlée au fil des heures qui découlent dans cette région.

Je vous présente ci-bas une série d’activités que j’ai eu la chance d’expérimenter lors de mon séjour en Abitibi-Témiscamingue. Des coups de cœur en rafale qui ont fait de ce roadtrip, une véritable aventure plein air, tout comme je les adore!

D’aventure en aventure…

LA FORÊT RÉCRÉATIVE DE VAL-D’OR

À Val-d’Or, je me suis éclatée au volant d’un vélo de montagne dans la Forêt récréative. Pour une quinzaine de dollars, il est possible de partir jusqu’à quatre heures à la découverte des bois de la région. Les sentiers sont faciles à naviguer et présentent par moment de beaux défis physiques : du sable coulant, de petites montées, des racines à éviter. Croyez-moi, l’adrénaline a coulé rapidement dans mes veines! Les vélos de locations sont sécuritaires et de bonne qualité, ce qui rend l’expérience délicieuse. Petit fait cocasse, faites seulement attention aux petites branches qui peuvent bloquer vos roues et vous faire passer par-dessus votre guidon!

Crédit photo : Claudia, la Roadtrippeuse

Notre guide suivi de près par Corinne Stoppelli de Vie Nomade – Crédit photo : Claudia, la Roadtrippeuse

Crédit photo : Claudia, la Roadtrippeuse

Crédit photo : Claudia, la Roadtrippeuse

LA CITÉ DE L’OR

Toujours à Val d’Or, ma visite à la Cité de l’Or constitue une véritable aventure. Ici, je mélange curiosité, découvertes et émerveillement. D’abord, je me suis fait costumer comme les travailleurs miniers du temps. Ensuite, on me transporte à bord d’un gros camion au fond d’une des galeries de la mine, c’est-à-dire à 300 pieds sous terre. Mon guide-accompagnateur me fait marcher environ une heure au fond de l’ancienne mine où des centaines de travailleurs y ont gagné leur pain, entre 1935 et 1985. La visite m’enseigne également sur l’arrivée des prospecteurs dans la région, sur l’histoire et les origines des travailleurs miniers de l’époque. Une fois remonté de la mine, il y a aussi le musée interactif très pertinent et instructif qui démontre la transformation des roches pour y retirer l’or qui s’y trouvait. Un travail acharné comme il ne s’en fait plus!

Crédit photo : Claudia, la Roadtrippeuse

L’entrée de l’Ancienne-Mine-Lamaque à La Cité de l’Or – Crédit photo : Claudia, la Roadtrippeuse

Crédit photo : Claudia, la Roadtrippeuse

Crédit photo : Claudia, la Roadtrippeuse

LE REFUGE PAGEAU

À Amos, il ne faut surtout pas rater le refuge Pageau ainsi qu’une rencontre avec la passionnée Marie-Frédérique. Cette femme m’a complètement éblouie par son amour des animaux, qu’elle se passionne, du coup,  à me transmettre. Le Refuge Pageau, ce n’est pas un zoo, détrompez-vous! C’est un endroit où les animaux sauvages dans le besoin sont recueillis. On leur donne tout simplement une deuxième chance de vivre, en leur offrant une réhabilitation en vue d’une éventuelle remise en liberté. Lorsqu’un animal s’imprègne trop, il se voit incapable de retourner en liberté. C’est à ce moment que le Refuge Pageau offre à ces animaux un abri à long terme. La visite de ce refuge est emballante. 100% plein air, les sentiers nous amènent à voir des loups, des porcs-épics, des orignaux. Une visite fascinante dans un endroit enchanteur, serein et respectueux de la nature. Ce qui est encore plus fascinant, c’est que 60% du financement du refuge provient des droits d’entrée des visiteurs, le reste est constitué de dons et de commandites. Une très belle façon d’être valorisé en payant un droit d’entrée, sachant que notre argent sera utilisé pour aider ce refuge. C’est absolument sensationnel. Bravo, Refuge Pageau!

Crédit photo : Claudia, la Roadtrippeuse

Un orignal du Refuge Pageau – Crédit photo : Claudia, la Roadtrippeuse

Crédit photo : Claudia, la Roadtrippeuse

La vedette du Refuge, c’est Chewbacca! – Crédit photo : Claudia, la Roadtrippeuse

Crédit photo : Claudia, la Roadtrippeuse

Un cerf de virginie en liberté sur le sentier – Crédit photo : Claudia, la Roadtrippeuse

LE PARC NATIONAL D’AIGUEBELLE

En Abitibi-Ouest, c’est l’incontournable Parc d’Aiguebelle qui retient mon attention. Ma brève visite dans le parc, accompagnée d’Émilie, garde-parc naturaliste, ne me suffit pas. Je dois absolument y retourner bientôt pour faire de plus grandes randonnées pédestres! La pluie m’a bloqué le chemin, mais ce que j’ai eu la chance d’apercevoir me jette littéralement à terre. Des forêts denses et verdoyantes, des rivières en  beauté. J’ai même eu le privilège de voir des urubus à tête rouge lors de ma promenade dans le sentier des Paysages. Cet oiseau de proie est très rare à cet endroit, me dit Émilie, qui visiblement était aussi excitée que moi. Du coup, je me suis sentie bien privilégiée. Émilie m’a appris beaucoup sur la formation du sol en Abitibi-Témiscamingue, j’en suis ressortie grandie, avec un savoir énorme sur le territoire. Le mauvais temps m’a empêché de me rendre jusqu’à la populaire passerelle du parc, mais j’ai quand même pu l’apercevoir au loin. Un petit avant-goût pour ma prochaine visite, assurément!

Deux véritables urubus à tête rouge à quelques pieds de moi sur la falaise - Crédit photo : Claudia, la Roadtrippeuse

Deux véritables urubus à tête rouge à quelques pieds de moi sur la falaise – Crédit photo : Claudia, la Roadtrippeuse

Crédit photo : Claudia, la Roadtrippeuse

La vue depuis notre chalet rustique – Crédit photo : Claudia, la Roadtrippeuse

Crédit photo : Claudia, la Roadtrippeuse

L’un des nombreux ponts du parc national d’Aiguebelle – Crédit photo : Claudia, la Roadtrippeuse

LE JARDIN SPA

Parce que toute bonne aventurière mérite le repos par moments, il y a le Jardin Spa à Rouyn-Noranda qu’il ne faut absolument pas manquer. Une oasis nature au cœur de la ville. Un moment pour se ressourcer et prendre du recul entre deux aventures. Entre le bain à remous, le bain à vapeur, la chute froide et le mur de pluie, je me repose dans l’air de détente et j’admire des photos de paysages grandioses de l’Abitibi-Témiscamingue. Il est aussi possible de profiter de soins de massothérapie et d’esthétique. Vous êtes tentés, avouez-le?

Jardin Spa à l'Hôtel Gouverneur Le Noranda - Crédit photo : Claudia, la Roadtrippeuse

Jardin Spa à l’Hôtel Gouverneur Le Noranda – Crédit photo : Claudia, la Roadtrippeuse

Son accueil - Crédit photo : Claudia, la Roadtrippeuse

Son accueil – Crédit photo : Claudia, la Roadtrippeuse

L'ambiance détente - Crédit photo : Claudia, la Roadtrippeuse

Son ambiance détente – Crédit photo : Claudia, la Roadtrippeuse

LE VÉLO-CITÉ

Pour découvrir la ville de Rouyn-Noranda sainement, c’est Vélo-Cité qui gagne la palme! Cette entreprise offre la location de vélos de promenade pour une période de trois heures tout à fait gratuitement! Non, vous ne rêvez pas! Une initiative qui s’inspire d’exemples européens que j’admire profondément. Sauvons un peu notre planète et, du coup, restons en forme! Lors de mon passage à Rouyn-Noranda, j’ai fait l’essai de vélos traditionnel et électrique, tous deux sont une excellente alternative à la voiture et, disons-le, beaucoup plus amusants!

Vélo Cité fait le prêt de vélo de tout genre - Crédit photo : Claudia, la Roadtrippeuse

Vélo-Cité fait le prêt de vélo de tout genre – Crédit photo : Claudia, la Roadtrippeuse

Crédit photo : Claudia, la Roadtrippeuse

La piste cyclable au bord du lac Osisko, lui-même au cœur de Rouyn-Noranda Crédit photo : Claudia, la Roadtrippeuse

Crédit photo : Claudia, la Roadtrippeuse

J’ai essayé un vélo électrique! – Crédit photo : Claudia, la Roadtrippeuse

LE VERGER DES TOURTERELLES

Ma visite au Verger des Tourterelles m’a réellement touchée. Elle me rappelle le verger de mon grand-père, celui où j’avais l’habitude de courir avec mes sœurs et mes cousines quand j’étais encore toute petite. La visite guidée qui m’est offerte me permet encore ici de profiter du plein air. Une marche accompagnée de Marie-Ève, propriétaire, m’éclaire beaucoup sur la nature des petits fruits qu’elle et son conjoint cultivent. Je n’ai pas pu me retenir de rapporter dans mes valises des vinaigrettes aux pommettes et des boissons alcoolisées aux petits fruits divers. Un pur délice!

Le Verger des Tourterelles au Témiscamingue - Crédit photo : Claudia, la Roadtrippeuse

Le Verger des Tourterelles au Témiscamingue – Crédit photo : Claudia, la Roadtrippeuse

Crédit photo : Claudia, la Roadtrippeuse

Crédit photo : Claudia, la Roadtrippeuse

Crédit photo : Claudia, la Roadtrippeuse

Les produits du Verger sont variés – Crédit photo : Claudia, la Roadtrippeuse

 

Ce que je retiens de l’Abitibi-Témiscamingue.

Peu importe la région où vous vous trouvez, il y a une aventure qui vous attend… cela me suffit pour me convaincre d’y retourner dès que possible!

 

Claudia, La Roadtrippeuse.

Lisez-moi : www.claudialaroadtrippeuse.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

×