Fermer le message / Close message

Chers touristes, la plupart des établissements et activités sont de nouveau accessibles, et ce, en toute sécurité. Contactez l’entreprise avant de vous y rendre afin de bien préparer votre visite et prenez connaissance du Serment des voyageurs. Bon séjour!

Partager

Coup de cœur pour les insectes

Par

Lors de notre roadtrip en Abitibi-Témiscamingue, j’ai découvert qu’il y avait autre chose que les maringouins et les mouches à chevreuil. Près d’Amos, se cache une bestiole bien particulière : Tommy. Dynamique et terriblement attachant, c’est le fondateur du Labyrinthe des insectes. Amoureux des petites bêtes, il a décidé d’offrir un endroit pour apprendre à les connaître tout en bougeant.

Sur 1 km, le labyrinthe propose un rallye adapté aux différents groupes d’âge. Le code à la fin permet d’ouvrir un coffre aux trésors, de quoi ravir les enfants. Mais le clou de l’activité, c’est l’atelier de manipulation avec Tommy.

Imaginez une gang de filles, toutes pas très fans des insectes, assises en rond. La première que Tommy nous présente ressemble à une branche, ce n’est pas très menaçant. Je n’ai aucun problème à la prendre. Mais ensuite, chaque bestiole qu’il sort est plus grosse, a plus de pattes ou est plus dangereuse que la précédente. Chaque fois, je me dis que je n’y toucherai pas, que j’ai atteint ma limite. Mais Tommy est rassurant. Il nous laisse observer la petite bête de loin quelques instants. Il nous explique son fonctionnement, ses moyens de défense, détruit quelques mythes.

Le Labyrinthe des insectes

Crédit photo : Scouich

Le Labyrinthe des insectes

Crédit photo : Scouich

Tout à coup, presque sans m’en rendre compte, je me retrouve avec une tarentule dans la main. « Pour pas la stresser, il faut que je frotte ma main sur la tienne pour te donner mon odeur. » Ses pattes sont toutes légères, elle fait des pas de plume. Sans pression, l’effet de groupe rend les autres calmes aussi et on prend tous un insecte qu’on n’aurait jamais pensé approcher.

Le Labyrinthe des insectes

Crédit photo : Scouich

Le Labyrinthe des insectes

Crédit photo : Scouich

Le Labyrinthe des insectes

Crédit photo : Scouich

Ma fille Alice, 4 ans, réveillée de sa sieste regarde tout ça de loin. Elle raconte des histoires à ce qu’elle croit être un caméléon. C’est à la fin, avec le python royal qu’elle se dévoile. « Il est tout doux maman! » Elle le flatte, cherche sa tête pour lui faire des bisous. Elle ne s’est jamais demandé s’il était dangereux. « Le python est un serpent constrictor. Il n’est pas venimeux et celui-ci n’est pas assez fort pour tuer un humain. » nous dit Tommy. Tout de même, quand sa tête approche de la mienne, je ne suis pas à l’aise. Ni une ni deux, Tommy le reprend dans ses mains pour que je garde un souvenir agréable de l’expérience.

Le Labyrinthe des insectes

Crédit photo : Scouich

Le Labyrinthe des insectes

Crédit photo : Scouich

Le Labyrinthe des insectes

Crédit photo : Scouich

Ce que la choupette a préféré ça reste encore la menthe religieuse qui danse. « Comme dans Kung Fu Panda maman! »

La Labyrinthe des insectes c’est plus d’une curiosité, plus qu’un simple insectarium où on observe une collection d’insectes dans des tableaux. C’est une expérience hors de l’ordinaire d’où on sort grandi, une victoire en plus pour booster notre confiance en soi.

Le récit de mon expérience en vidéo

Pis toi, quand est-ce que tu viens jouer avec les insectes à Tommy?

 

Scouich, blogueuse.

Lisez-moi : www.scouich.com

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

×