Nouveautés dans la pêche aux espèces sportives | Tourisme Abitibi-Témiscamingue
Partager

Nouveautés dans la pêche aux espèces sportives

Par

À compter de l’ouverture de la saison de pêche au doré, le 20 mai prochain, les pêcheurs, qui jetteront leur ligne à l’eau dans les lacs et rivières situés sur le territoire libre de l’Abitibi-Témiscamingue, pourront garder les dorés jaunes de 32 à 47 cm inclusivement, tous les autres devront être remis à l’eau.

MD_AT082012-8727

MD_AT082012-8794

Photos : Mathieu Dupuis

Cependant, le lac Kipawa fera exception à cette règle, avec pour sa part une gamme de taille exploitée de 37 – 53 cm. De plus, tous ces poissons devront être transportés en entier ou en filets « portefeuille ».

RemiseEau2016

La remise à l’eau comme un pro!

Sachant que 22% des pêcheurs québécois de doré fréquentent les plans d’eau de notre région et que près des deux tiers des prises conservées sont des dorés, nul doute que ces nouvelles mesures qui remplacent la limite de longueur minimale de 32 cm, permettront d’augmenter le nombre de femelles matures, favorisant ainsi une plus grande abondance de dorés. À noter que les lacs situés en territoire faunique structuré (Zecs, Pourvoiries à droits exclusifs et Réserve faunique La Vérendrye) peuvent avoir des mesures réglementaires différentes.

Une nouvelle mesure touche également la pêche au touladi ou truite grise au lac Kipawa, En effet, à partir de ce printemps, les pêcheurs contribueront eux aussi au rétablissement de la population du touladi au Kipawa; à cet égard, ils ne pourront garder qu’un seul touladi et celui-ci devra mesurer plus de 65 cm.

MD_AT082012-8672

Une nouvelle mesure touche la pêche au touladi ou truite grise au lac Kipawa – Photo : Mathieu Dupuis

Cette mesure, ajoutée à celles qui sont déjà en vigueur, soit les ensemencements qui ont débuté et se dérouleront sur plusieurs années, la fin de la pêche hivernale, un meilleur contrôle du marnage au moment de la fraie et une campagne de sensibilisation sur des outils et techniques de remise à l’eau, la mise en place d’une station de lavage de bateau, tout cela devrait se traduire par des effets positifs sur la population de touladis au réservoir Kipawa.

Bonne pêche!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

×