Mélissa Drainville - Tourisme Abitibi-Témiscamingue
Fermer le message / Close message

En raison de la COVID-19, plusieurs événements et attraits figurant sur notre site web peuvent être annulés ou fermés. Par mesure préventive, les centres Infotouriste et le centre d’appels sont aussi fermés jusqu’à nouvel ordre. Pour plus d’info sur la COVID-19, consultez le site Quebec.ca/coronavirus.

Partager

Mélissa Drainville

Par

« On va le vivre ! » – Mélissa Drainville.

« Dans l’événementiel, tu n’as pas le choix de te virer sur un « 10 cents ». On m’avait dit : « quand tu auras des enfants, tu ne pourras plus t’impliquer ». Bien au contraire, j’ai besoin de m’impliquer dans la communauté! …Et j’y arrive grâce au soutien de mon entourage, car il est présent et compréhensif.

« J’ai voyagé dans 14 pays et travaillé aux États-Unis. Quand je suis venue faire un contrat en Abitibi, je me suis tout de suite sentie comme à la maison, et ce, avant même de trouver mon amoureux. Elle ajoute : Je suis une Abitibienne d’adoption car, « qui prend mari, prend pays »! J’aime l’idée que les colonisateurs de notre région soient venus de partout dans le monde, que tout est encore à faire. C’est ça que j’aime ici! »

Investie dans l’organisation du Festival de la relève indépendante musicale en Abitibi-Témiscamingue (FRIMAT) depuis maintenant 7 ans, Mélissa est fan de sa région. Elle proclame avec passion : « Le Festival est petit, mais d’une grande qualité! On peut être fier de la belle créativité de nos événements. Il faut garder l’esprit ouvert. »

Pleinement engagée dans son milieu, Mélissa est déterminée à partager sa passion : « Mon but est de faire de l’éducation culturelle, surtout pour les plus jeunes… », précise-t-elle.

Mélissa Drainville

Crédit photo : Geneviève Lagrois

Née à Berthierville le 2 février 1982, Mélissa Drainville habite aujourd’hui Val-d’Or.

Elle est agente d’implication citoyenne au Conseil territorial jeunesse de Val-d’Or depuis 2009 et coordonne le FRIMAT depuis maintenant 7 ans. Entre 2010 et 2011, elle fut également à la présidence du conseil d’administration du Journal culturel L’indice bohémien.

Diplômée d’une technique d’intervention en loisir du Cégep de Saint-Laurent, Mélissa est riche de ses nombreuses expériences en animation. En dehors de son intérêt évident l’organisation d’événements et la jeunesse, Mélissa est également une amatrice de cinéma, d’improvisation, d’histoire et d’architecture.

3 commentaires

  1. Bi Bed dit :

    On a tous besoin d’une Mélissa Drainville dans notre vie !

  2. Maxime Guevremont dit :

    Mélissa c’est une perle!!

  3. Charles Boisvert dit :

    Je mets l’Abitibi dans mes prochaines destinations. FRIMAT, j’arrive!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

×