Ce soir, je plonge dans l’Espace - Tourisme Abitibi-Témiscamingue
Partager

Ce soir, je plonge dans l’Espace

Par

Hier, en quittant l’impro j’ai observé une étoile directement dans la rue… Pas le genre d’étoile qui brille si fort qu’elle accapare toute ton attention, mais bien le genre d’étoile qui mérite qu’on porte attention.

C’est rare qu’une vedette traverse ma rue, j’ai donc choisi de l’interpeller de manière franche : « Hey! ». Elle, de répondre : « Quoi?! ». Moi, de façon très égoïste : « Dis-moi juste que tu m’aimes! – Je t’aime! ». Elles sont accessibles de même nos vedettes! Moi aussi « je t’aime » Carol Courchesne.

Carol (alias Petit Simon) ce n’est peut-être pas une grande vedette, mais il joue un rôle déterminant dans mon film. À mon arrivée à Rouyn-Noranda, j’ai connu Carol par l’entremise de ma copine qui a fait plusieurs fois du bénévolat pour ses activités. Je la perdais 1 ou 2 soirs au dépend de l’Espace court. À l’époque, je comprenais mal l’engouement des gens pour la culture. Puis, en 2010, j’ai travaillé pour Carol dans le cadre du Festival du Documenteur de l’Abitibi-Témiscamingue dont il est cofondateur. Ce fût alors, l’un des plus beaux étés de ma vie. Pas tant parce que j’ai appris à connaître Carol, mais plutôt parce que j’ai commencé à prendre part à cette effervescence culturelle; d’abord en la consommant, puis en m’impliquant graduellement.

Crédit photo : Rémy Filiatrault

Crédit photo : Rémy Filiatrault

Cet automne, j’ai renoué avec Carol grâce à l’impro (qu’il anime de façon régulière). Ce n’est que depuis quelques semaines que je réalise la qualité de sa personne : toujours accessible, rigoureux, discret, critique, mais aussi toujours drôle. Carol qui continue de s’impliquer dans la culture, d’année en année et qui, par son rire viral, déniaise les foules dans les événements. Ce même Carol coloré récidive à grands coups d’Espace court durant le Festival du cinéma international en Abitibi-Témiscamingue. Ça fait maintenant plus de 10 ans qu’il opère le monsieur…

Quand hier j’ai demandé à Carol quel était le meilleur soir pour aller voir des films, il m’a répondu en criant : « Les deux! ».

Eh bien, devine quoi? Je lui fais confiance.

La semaine prochaine, je vais profiter du Festival… Mais ce soir, je plonge dans l’Espace à Carol!

Pis toi… C’est quand tu viens faire ton tour?!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

×