Sexe, mensonge... et documentaires - Tourisme Abitibi-Témiscamingue
Fermer le message / Close message

Chers touristes, la plupart des établissements et activités sont de nouveau accessibles, et ce, en toute sécurité. Contactez l’entreprise avant de vous y rendre afin de bien préparer votre visite et prenez connaissance du Serment des voyageurs. Bon séjour!

Partager

Sexe, mensonge… et documentaires

Par

Ce ne sont pas les festivals qui manquent à Rouyn-Noranda (faut dire que l’amatrice que je suis s’en régale!) et le printemps qui arrive devient synonyme d’un de mes festivals préférés au monde : le Festival du DocuMenteur de l’Abitibi-Témiscamingue!

La douzième édition arrive à grands pas et je m’en réjouis! En effet, le DocuMenteur est un concept qui allie, comme son nom l’indique, un format documentaire avec un contenu mensonger.

L’aspect du festival qui est, selon moi, le plus merveilleux est le volet créatif. C’est-à-dire que cinq équipes de trois personnes seront appelées à créer un faux documentaire dans un temps record de 72 heures! Pour ajouter au défi, une MRC de l’Abitibi-Témiscamingue leur sera attribuée au début du festival et elle devra devenir une partie intégrante du documenteur.

Affiche 2015

Trouvez l’erreur dans l’affiche de la 12e édition

De plus, il faut savoir que le festival se donne comme thème cette année : le sexe et la place qu’on lui accorde dans le cinéma. Si ce n’est pas vendeur ça!

Mais en tant que festivalier, qu’est-ce qu’on fait pendant ces trois jours? Eh bien, on assistera aux projections de faux documentaires, regroupés en deux catégories, soit les faux documentaires québécois (DocuMenteur 101) et ceux provenant de l’étranger (volet international). Il y aura également une journée de perfectionnement (le Web à l’heure du documenteur), ainsi que des Très Chics 17 à 19. Tout cela sous le thème du sexe et rien de moins!

OK alors, on comprend ce que c’est, on connaît la programmation du festival, mais en quoi êtes-vous convaincus de vouloir y assister? Parce que moi, je le suis et je meurs d’impatience!

Le film documentaire est un genre cinématographique qui nous présente une facette du réel à travers les yeux de la caméra. Toutefois, avec un documenteur, on traverse la mince ligne entre le vrai et le faux pour emporter les spectateurs dans un autre univers.

Sauf que, le DocuMenteur, c’est plus que des faux documentaires, le volet créatif est un défi de taille pour les équipes participantes puisqu’elles doivent non seulement faire un court documentaire en 72 heures, mais aussi tisser des liens avec la communauté dans laquelle elles atterrissent afin de les faire participer dans leur film. On y a déjà vu des maires, des policiers, même une ambulance! …Sans compter toutes les personnes qui ont participé en tant qu’acteurs (commerçants, témoins et bien plus encore). Je pense notamment à une communauté autochtone passionnée de Bollywood, une ville en pénurie de chips à cause des feux de forêts, une municipalité prête pour la fin du monde ou encore à un collectionneur de cassettes de Disney. Bref, j’ai vraiment hâte de voir ce que cette douzième édition peut bien nous réserver!

Donc, c’est du 7 au 11 avril qu’on met nos bottes de pluie (ou « bottes de pine ») pour se rendre au Cachottier Bistro-Bar et à la Scène Paramount pour se laisser entraîner par la folie du Festival du DocuMenteur de l’Abitibi-Témiscamingue!

 

Consultez le site officiel du festival pour de plus amples informations : www.documenteur.com

Visionner la bande annonce de la 12e édition

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

×