Fermer le message / Close message

Chers touristes, la plupart des établissements et activités sont de nouveau accessibles, et ce, en toute sécurité. Contactez l’entreprise avant de vous y rendre afin de bien préparer votre visite et prenez connaissance du Serment des voyageurs. Bon séjour!

Partager

Je suis Mathieu Larochelle, bénévole dévoué

Par

C’est par amour envers le monde culturel de ma région que j’ai répondu rapidement aux Quartiers d’hiver. Ils avaient besoin de bénévoles. Yeah! Participer activement à la vie culturelle, à son développement et « itou » contribuer à l’essor d’un nouvel événement, moé j’aime ça!

Je me nomme : Mathieu Larochelle, je suis un Saint-Marcois; ce qui veut dire que j’habite Saint-Marc-de-Figuery, un village à 1 heure 24 minutes de route de Rouyn-Noranda.

Mathieu Larochelle

Tu me trouves peut-être fêlé de me taper plus d’une heure de route hivernale, un samedi matin… tout ça sans le moindre gain pécuniaire? J’admire ta naïveté. Le jeu en vaut la chandelle, calcule par toi-même :

  • Assister gratuitement à n’importe quel spectacle de la programmation (gros, ça vaut au moins 50 $ ça)
  • Avoir du confort food gratuit! (de la bouffe de mère, ça vaut de l’or!)
  • 6 bières gratuites (dans un bar, à 5 $ la bière, c’est 30 $)
  • Vivre une expérience unique (c’est cool ça!)

Rapidement, je deviens : Mathieu Larochelle, bénévole au transport. Mon rôle de la journée est de fournir des lifts. Ma blonde m’accompagne jusqu’à la Capitale du Cuivre. En attendant la soirée spectacle, elle va étudier un bout pour son doctorat au Van Houtte. J’admire sa rigueur!

La cuisine

Le repas du bénévole

Mon repas

En attendant ma première tâche, je me rends à la cuisine du Quartiers d’hiver, où un dîner m’attend. Un repas, gratuit, servi avec des vrais sourires, m’y accueillent. Quand je dis « vrais sourires », c’est qu’ils viennent avec des blagues et une complicité immédiate.

On est loin du casse-croûte blasé!

 

Les bénévoles de Quartiers d'hiver dans la cuisine

Les bénévoles de Quartiers d’hiver dans la cuisine de l’Agora des Arts

 

En plus d’avoir le droit à un repas délicieux, il y a une machine à café. Je me gâte : 1, 2, 3, 4 allongés… J’abuse du café. Maintenant, ce sera : Mathieu Larochelle, bénévole speedé au transport.

 

Le survoltage

Sandy Boutin avait besoin d'un coup de main

Sandy Boutin, heureux

C’est avec la patate qui shake et le sourire fendu jusqu’aux oreilles que mon aventure commence. C’est au moment du dessert que j’entends un cri à l’aide. Au fond de la pièce, Sandy Boutin, président du Festival de musique émergente en Abitibi-Témiscamingue (FMEAT), demande à quelqu’un d’autre que moi de le booster. Ce sera ma première mission! Ça, y’est, le mélange de caféine et la possession de câble à survolter dans mon char me donnent le droit d’intervenir dans la conversation sans prévenir : « I AM THE MAN ! ».

Ah oui! Mon ami Mathieu Proulx, arrivé dans l’histoire entre le 1er et 2e café fait aussi partie de l’histoire… Savez-vous que la batterie de la BMW à Monsieur Boutin se trouve dans le coffre arrière? Ça facilite la chose pour le survoltage. Checkez ça, comment j’ai fait un heureux!

Cédric Corbeil, cinéaste

Cédric Corbeil, cinéaste

Je reçois une deuxième mission: je dois me rendre au centre d’achat. Un spectacle impromptu de Caroline Keating s’y déroulera et je devrai compter le monde de personnes qui y assistent. « Cliqueur » à la main, je clique les 256 personnes sur place. Oh yeah! Grâce à Cédric, je vais figurer dans une vidéo comme figurant qui arrive voir le show.

Entre ces deux tâches, j’ai raccompagné le bassiste de Betty Bonifassi au Quality Inn. Un beau moment. Je n’ai pas pris de photo, je conduisais. Shame on me! Je suis un wanna be blogueur.

Bière gelée

Ma bière gelée

J’ai aussi assisté au spectacle familial de Boogat et bu une bière gelée. Oui, parce qu’aux Quartiers d’hiver, des fois, la bière, elle gèle. Puis, j’ai visité un musée.

Au final, j’ai surtout vécu un après-midi sans aucun stress, sans avoir l’impression travailler. L’organisation du FME met en place une structure qui facilite la vie de ses bénévoles et ils prennent bien soin d’eux. Mon shift de bénévolat finissait à 17 h. J’ai soupé pour finalement assister au merveilleux spectacle de Betty Bonifassi avec ma blonde. Mon après-midi m’a coûté deux nouveaux albums que j’écoute tous les jours dans ma voiture avant d’aller travailler.

Je suis : Mathieu Larochelle, bénévole au prochain FME. C’est sûr!

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

×