Journal de bord d’un ATventurier : Jour 1 - Parc-Aventure Joannès - Tourisme Abitibi-Témiscamingue
Fermer le message / Close message

En raison de la COVID-19, plusieurs événements et attraits figurant sur notre site web peuvent être annulés ou fermés. Par mesure préventive, les centres Infotouriste et le centre d’appels sont aussi fermés jusqu’à nouvel ordre. Pour plus d’info sur la COVID-19, consultez le site Quebec.ca/coronavirus.

Partager

Journal de bord d’un ATventurier : Jour 1 – Parc-Aventure Joannès

Par

Aujourd’hui, direction McWatters afin de découvrir pour la 1re fois le Parc-Aventure Joannès et y affronter le célèbre arbre en arbre. Je suis bien content d’aller enfin à ce parc puisqu’il est depuis très longtemps sur ma liste de « ça serait donc le fun de l’essayer à un moment donné»! Je m’explique : tout le monde a dans sa tête une liste de lieux, de trips, de recettes, d’activités et de personnes que « ça serait donc le fun de l’essayer à un moment donné», mais que pour quelque raison que ce soit, ça adonne jamais.

Pascal Binette – ATventurier

Exemples, dans mon cas personnel on retrouve entre autres sur ma liste : Croatie, delta-plane, tajine de canard aux abricots et à la bananes plantain, gym et Sonia Demontigny/Martin Poitras. Donc, lorsque j’ai appris que nous allions faire l’arbre en arbre dans le cadre de l’émission Atventure, j’étais heureux de barrer ça de ma liste puisque depuis que c’est ouvert que je me dis que « ça serait donc le fun de l’essayer à un moment donné».

Détrompez-vous, je ne reportais pas cette activité parce que j’avais la chienne. Attention, j’ai déjà effectué un parcours de tyroliennes au cœur de la jungle du Guatemala au sommet d’arbres géants et ce, assisté d’un équipement, d’un personnel et d’un courage déficients. Alors ce n’était pas des tyroliennes installées à des bouleaux de 12 pieds qui allaient m’énerver le poil des mollets.

À mon arrivée sur les lieux, je constate qu’il ne s’agit pas, comme je le croyais, uniquement de parcours de tyroliennes, mais plutôt des parcours à obstacles INCLUANT des tyroliennes. Je réalise aussi qu’il y a pas mal plus de choses à faire que je ne le croyais :

  • un labyrinthe taillé à même la forêt (instructif, mais bien le fun quand même);
  • une piste d’hébertisme (qui m’a permis de réaliser que ma 6e année est loin derrière moi et que je ne suis plus capable de me soulever en grimpant à une corde à nœuds);
  • des sentiers pédestres et de vélo de montagne;
  • une plage de sable jaune (et le lac qui va avec!);
  • un mini-golf (dont je fut bien heureux d’apprendre l’existence, moi qui avait accroché mon putter depuis l’accablante fermeture du Mini-Putt de Sullivan).

Arbre en arbre

… On peut donc facilement y amener un lunch (incluant évidemment des aliments de chacun des quatre groupes comme il est recommandé dans le Guide alimentaire canadien) et y passer toute la journée.

Mon objectif 1er de la journée : avoir du gros fun sale! Mon 2e objectif : ne pas avoir l’air d’un gros incapable aérien à la grâce déficiente à la T.V*… J’ai oublié de vous dire, on m’a donné ce contrat parce que je représente l’homme moyen avec tout ce que ça comporte en frais de forme physique… J’ai exploré également les desserts au Guatemala (Vade retro satanés et délicieux rellenitos).

Sur place, en cette féérique journée ensoleillée (luxe rarissime cet été), il y a beaucoup de monde et de tous les âges. Je me retrouve avec un groupe de jeunes adultes, à qui j’ai professé ou à qui je professerai bientôt (Je suis enseignant en secondaire 4 et 5), ce qui augmente davantage ma crainte de me retrouver sur Facebook en train de pleurer pogné dans le cordage. Dynamisé par le personnel à la fois expérimenté et dynamique, je mets rapidement de côté cette peur inutile et la remplace par une impatience de voir le paysage magnifique de la longue tyrolienne qui passe près du lac dont tout le monde m’a parlé et à qui je répondais toujours que « ça serait donc le fun de l’essayer à un moment donné».

MD_AT082012-9819

J’ai donc passé une formidable après-midi en forêt à rire, à contempler des paysages magnifiques et surtout à m’amuser à relever le défi de chacun des parcours. Il s’agit, selon moi, d’une formidable activité pour sortir les enfants de  leur sombre cave, éloigner les ados de leur téléphone abrutissant et même, une belle activité de « gageure » pour se défier dans un groupe d’adultes. J’y retournerai certainement pour refaire les parcours, mais également pour profiter des autres activités disponibles sur le site et incontestablement retrouver la forme grâce au mini-putt full contact.

Bien à vous, en espérant que ce témoignage vous donne l’envie de sortir de votre La-Z-Boy.

P.B.

ATventure*Les ATventures de Pascal seront diffusées tous les mardis 19 h 30 sur TVC9 au court de 10 émissions qui vous feront découvrir les joies du plein air en Abitibi-Témiscamingue! Visionnez toutes les capsules vidéos ici!

Entrez dans la discussion avec nous! Pour se faire, utilisez le mot-clic #ATventure!

Vous avez manqué l’épisode? Visionnez-le ici!

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

×