Osisko en lumière, d'une idée folle à un événement d'envergure! - Tourisme Abitibi-Témiscamingue
Fermer le message / Close message

Chers touristes, certains établissements et activités sont de nouveau accessibles. Contactez l’entreprise avant de vous y rendre afin de bien préparer votre visite. Pour plus d’infos sur le COVID-19, c’est par ici : Quebec.ca/coronavirus. Vous êtes membre de l’industrie? Visitez la section spéciale de l’AITQ.

Partager

Osisko en lumière, d’une idée folle à un événement d’envergure!

Par

J’étais loin de me douter, lorsque j’étais conseillère municipale à la ville de Rouyn-Noranda, qu’un simple vote aurait autant d’impact sur ma communauté.

C’était en septembre 2002. Je venais tout juste d’être élue en compagnie de 13 autres conseillères et conseillers.Le nouveau maire, monsieur Jean-Claude Beauchemin, tenait à réaliser rapidement l’une de ses promesses : celle de tenir une fête familiale sur les rives du lac Osisko.

Toutes les idées sont les bienvenues. Les citoyens sont invités à proposer des projets de toute nature. Le vent aurait pu tourner en faveur d’un festival de voiliers, d’une course de canards en plastique, d’une compétition de pédalos de montagne!!!Mais le hasard a voulu qu’un jeune artificier se présente au micro, lors d’une assemblée publique, avec l’idée de monter un festival de feux d’artifice.

J’avoue qu’à ce moment-là, j’ai fait ma plus belle face de jugement de l’année 2002. Un grand cru! Mettez-vous à ma place! Pour la plupart des gens, un feu d’artifice c’est ce genre de kit que l’on achète au dépanneur pour 99 $ et que l’on fait éclater sur le bord d’un lac pour énerver tous les voisins. Un parfait mélange de feux mettant en vedette celui qui monte très haut et qui explose comme un immense parapluie, suivi de celui qui fait une grosse boule de couleur et qui me rappelle ma permanente de 1978, sans oublier l’autre qui pétarade dans tous les sens en provoquant plus de bruit que de lumière, pour finir avec le modèle « au sol » ou « rase-mottes » qui fait fuir toute la parenté laissant la plage jonchée de chaises vides.

J’avais du mal à imaginer ce scénario pendant 3 soirs aux frais des citoyens!Heureusement, la responsabilité de l’événement fut confiée à la Corporation des fêtes pour tout le monde.

Si ma mémoire est bonne, c’est en février 2003 que le conseil d’administration de la Corpo des fêtes est venu soumettre le projet « Osisko en lumière » au conseil de ville. 3 feux pyromusicaux et 6 spectacles étalés sur 3 jours dans le décor enchanteur de la presqu’île du lac Osisko.

L’idée semblait faire l’unanimité autour de la table, mais le risque était grand! Le conseil municipal devait garantir un fond de 100 000 $ à la Corpo des fêtes en cas de flop! C’est rien 100 000 $ sur un budget d’opération de 54 millions de dollars! Mais il faut se rappeler qu’à l’époque la ville traînait une dette de 60 millions de dollars, que l’industrie forestière était complètement à plat, que l’industrie minière était au neutre, qu’il y avait une maison sur 3 « À vendre » et que des familles complètes quittaient la ville. Comment annoncer aux contribuables que nous allions peut-être engloutir 100 000 $ dans des feux d’artifice! Nous venions de demander à tous les citoyens de la ville de faire un effort pour réduire la dette. Le budget que nous avions adopté en décembre 2002 était austère avec en prime de belles hausses de taxes! Et je ne parle même pas ici des fusions municipales que plusieurs n’ont toujours pas digérées…

feux artifices at

Osisko en lumière, 2006 – Crédit : Michel Fortin

Je me souviens de cette fameuse réunion où le sort d’Osisko en lumière s’est joué.

Chacun des élus y allant de son opinion sur le fameux 100 000 $! « On n’est pas une banque!!! Il y a plein de trous dans les rues pis nous autres on fait exploser des pétards!!! Pourquoi qu’on ne fait pas venir des clowns à la place… ça coûte ben moins cher! Comment y vont faire pour faire un show sur la presqu’île? Il n’y a même pas d’électricité! Check ben la gang sur le bord du lac! Là ça va chialer! »

Rien ne laissait présager que ce projet verrait le jour. Et pourtant, le cœur a pris le dessus sur la raison. Après avoir pesé le pour et le contre, le maire a demandé un vote clair sur le projet.

Je ne me souviens plus du résultat du vote, mais je me souviens que lorsque j’ai levé mon bras pour appuyer le projet, la très grande majorité de mes confrères et consoeurs avaient fait de même.

Il venait de se passer quelque chose autour de la table. Ce n’était plus la volonté d’un seul homme, le maire, d’offrir aux citoyens une fête populaire en plein cœur de la ville, mais celle de 15 femmes et hommes convaincus d’avoir fait le bon choix.

Aujourd’hui, mon vote se traduit par un magnifique festival pyromusical qui célébrera sa 11e édition les 8, 9 et 10 août prochains à Rouyn-Noranda en Abitibi-Témiscamingue.

D’abord élaboré pour divertir les familles de Rouyn-Noranda, Osisko en lumière attire maintenant des visiteurs de partout au Québec et du Nord-Est ontarien. Des milliers de festivaliers se retrouvent chaque année vers la mi-août pour célébrer l’été. Le ciel de Rouyn-Noranda s’illumine 3 soirs durant, au grand plaisir des petits et des grands. Des artistes de renommée internationale y ont fait vibrer la foule : Kenny Rogers, The Beach Boys, Pat Banatar, CCR, Nazareth, Star Académie, Simple Plan et Hedley. S’ajouteront à cette liste, Journey, Foreigner, Leahy ainsi que Marc Dupré, Both’Aktan et Marco Calliari.

Star Académie_osisko en lumiere

Star Académie à Osisko en lumière en 2012 – Crédit Michel Fortin

Les 3 feux pyromusicaux présentés en 2014 sont tous élaborés par des firmes québécoises. Une fierté pour toute l’organisation et ses 250 bénévoles!

La programmation ne serait pas complète sans les après-midi gratuits pour toute la famille. Le site grenouille d’activités, d’ateliers, de spectacles, de jeux gonflables et de sourires!

Aujourd’hui je me demande, « Que serait ma ville sans Osisko en lumière? »

Je comprends maintenant toute l’importance de mon vote!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

×