The Big White Tour - Tourisme Abitibi-Témiscamingue
Fermer le message / Close message

En raison de la COVID-19, plusieurs événements et attraits figurant sur notre site web peuvent être annulés ou fermés. Par mesure préventive, les centres Infotouriste et le centre d’appels sont aussi fermés jusqu’à nouvel ordre. Pour plus d’info sur la COVID-19, consultez le site Quebec.ca/coronavirus.

Partager

The Big White Tour

Par

Du 22 au 28 février dernier, j’ai pris part à un évènement de motoneige extraordinaire en Abitibi-Témiscamingue : le Big White Tour…

Qu’est-ce que c’est?

C’est un grand concours organisé conjointement par Tourisme Abitibi-Témiscamingue et Tourisme Baie-James en collaboration avec le magazine de référence Supertrax International. Ce dernier était notamment responsable de la promotion du concours.

Cette aventure était en fait une GRANDE randonnée de motoneige de plus de 1500 km en 5 jours à travers deux immenses régions, réputées pour la qualité exceptionnelle de leurs sentiers. Le tout était parsemé de cadeaux, cocktails, dégustations, massages, repas fins et hébergements de hautes tenues, pour une expérience VIP!

Guillaume Travert et la motoneige Abitibi-Témiscamingue lors du Big White Tour

Ainsi, Michelle et John Kelley de Lowville dans l’état de New York, on eut la chance de vivre l’aventure. Le tirage au sort réalisé par John Arkwright de Supertrax International s’est déroulé le 22 janvier, ce qui laissait 1 mois à nos gagnants pour se préparer.

Le samedi 22 février, j’ai donc eu le plaisir d’accueillir Michelle et John dans l’un des magnifiques chalets avec spa de La Bannik à Duhamel-Ouest au Témiscamingue. Nous leur avions préparé tout un cocktail de bienvenue. L’équipe de journaliste de Supertrax, avec à sa tête John Arkwright, s’est également jointe à notre équipe pour accueillir nos gagnants et lancer le Big White Tour…

Michelle et John devant leur chalet à La Bannik

Dimanche matin, 8 h, petit déjeuner copieux et gouteux avalé, nous sommes tous prêts sur nos motoneiges pour le décollage, fébriles… nous voilà partis pour 5 jours de randonnée avec une moyenne de plus de 300 km par jour dans des conditions exceptionnelles d’ensoleillement. Nous passerons de la forêt dense et ses mystères aux villes et leurs services de première qualité. Nous avons de la chance, cette année, dame nature nous a envoyé pas mal de neige, les conditions sont excellentes, le paysage à couper le souffle. Tout était en place pour une expérience inoubliable.

Donc, dimanche, après une halte pour le dîner au Pizzédelic à Rouyn-Noranda, nous partons en direction de l’Amosphère complexe hôtelier à Amos pour une dégustation de bières de micro-brasserie et de fromages locaux pour le plus grand plaisir de nos amis américains qui découvrent les saveurs régionales!

Amosphère_AT

Une partie du groupe à l’Amosphère Complexe Hôtelier, toujours aussi accueillant.

La journée suivante, nous quittons Amos en direction de Matagami pour le diner, puis de Lebel-sur-Quévillon pour une nuit de repos bien méritée… Cette journée fût froide, mais rien pour empêcher nos deux chanceux d’avoir beaucoup de plaisir!

Mardi, troisième jour du Big White Tour, 235 km pour arriver à Oujé-Bougoumou, magnifique réserve Cree, où nos gagnants ont pu visiter le musée Cree Cultural Institute. Une magnifique façon pour nos amis américains de découvrir la culture autochtone du Nord-du-Québec.

Mercredi, plus longue randonnée du séjour, nous parcourons plus de 400 km à travers des sentiers superbes pour arriver le soir vers 19 h 30 à l’Hôtel Forestel de Val-d’Or où nous avons le plaisir de savourer un souper table d’hôte confectionné de produits régionaux par le chef de renommer internationale, Yves Moreau. L’expression « après l’effort, le réconfort » n’a jamais été aussi bien illustré et Michelle et John se sont littéralement régalés!

Enfin jeudi, dernière journée dont nous comptons bien tous profiter au maximum! Départ de Val-d’Or par le sentier du Rapide-Sept qui nous permet de chevaucher en motoneige l’impressionnant barrage du même nom. Nous rejoignons en milieu d’après-midi notre point de départ et profitons de la fin de la journée pour nous détendre, avec notamment un massage pour Michelle et John afin de soulager certaines courbatures des derniers jours…, et pour jaser de notre belle aventure autour d’une bonne bière puis d’un bon repas!

C’était la première fois que Michelle et John visitaient l’Abitibi-Témiscamingue et  la Baie-James. Leur réaction face à nos sentiers fut sans appel : « aucun rapport avec ce que nous avons chez nous, nous ne pourrions jamais effectuer de si grandes distances dans de si belles conditions, nos sentiers sont définitivement plus achalandés et moins bien entretenus! ». Leur deuxième constat tenait dans la beauté des paysages nordiques si exotiques pour eux! Ce fut donc un gros coup de cœur pour nos deux passionnés de motoneige… La qualité de l’hébergement et de la restauration fut aussi une belle découverte pour eux notamment par l’accueil si chaleureux qui caractérise notre région!

soleil_motoneige_at

Anecdote intéressante, nous avons rencontré lors de notre périple un groupe de 8 motoneigistes ontariens qui, lors d’une conversation de coin de table, nous ont expliqué qu’ils étaient en train de faire le Big White Tour! Ils ont vu les publicités dans le magazine, ont participés aux concours et ont planifiés (sachant qu’ils n’étaient pas assurés de gagner) leur expédition annuelle de motoneige telle que décrite sur le site Web du concours, en respectant les distances journalières et en arrêtant aux hébergements suggérés! Et ils étaient eux aussi ravis de leur aventure!

Pour terminer, l’expérience fut magique pour tous les partis concernés, autant les gagnants que les journalistes ou notre équipe touristique. Michelle et John parlaient déjà lors de leur départ de revenir l’hiver prochain en amenant avec eux famille et amis! Pour ma part, ce fut un réel plaisir! Il est tellement agréable et valorisant de présenter sa région quand on en est fier! Une expérience à reproduire !

P.S. Un article sur cette belle aventure sera publié dans une des éditions du magazine Supertrax International de l’hiver 2014-2015.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

×