On aime Ville-Marie! - Tourisme Abitibi-Témiscamingue
Partager

On aime Ville-Marie!

Par

J’étais plus ou moins surprise ce week-end de voir Ville-Marie remporter le concours du plus beau village du Québec initié par La Presse. Je connais la fierté des gens de la place. Lorsqu’ils parlent de chez eux, ils parlent d’un secret bien gardé. Je connais aussi l’affection que le reste de la région porte à « VM », celle qui écrit ces lignes n’en fait pas exception. Je sais aussi qu’elle ne laisse personne indifférent. La journaliste de La Presse, Violaine Ballivy a dit très justement que « La beauté, ici, a beaucoup à voir avec le sourire des gens… et un lac majestueux ». Moi, lorsque je prends la route 101 en direction de Ville-Marie, que je traverse Notre-Dame-du-Nord et que j’arrive au sommet des Côtes à Perreault, ou encore quand je descends la 382 avant qu’elle ne devienne la rue Ste-Anne et que s’étend le lac Témiscamingue devant moi, je sais que j’arrive au cœur de quelque chose…

Ce qui me plaît à Ville-Marie (par où commencer?):

Le coucher de soleil à la marina municipale. Je regarde les bateaux à voile, je décroche, je me vois faire le tour du monde.

Marina municipale

Marina municipale par Hugo Lacroix

Le plus beau lac du Québec, et ce n’est pas que moi qui le dit, mais bien le magazine L’actualité. Je l’aime pour la baignade, pour le kayak de mer (pour en louer, Les P’tits Roberge) et pour la pêche.

Que dire des spectacles présentés sur le bord de l’eau, on est ailleurs…

Les demeures centenaires de style victorien de la rue Notre-Dame. Leurs grandes galeries qui donnent sur le lac me font envie.

Le cachet et la terrasse du café / bistro Chez Eugène.

Chez Eugène

Chez Eugène par Hugo Lacroix

 

La Grotte Notre-Dame-de-Lourdes, avec sa vue spectaculaire sur la ville et le lac a vraiment quelque chose de spirituel. Pas surprenant que des centaines de pèlerins s’y donnent rendez-vous chaque année.

La Foire gourmande de l’Abitibi-Témiscamingue et du Nord-Est ontarien où je fais toujours des découvertes qui renforcent mon sentiment d’appartenance à cette région. Cette année, j’attends « Diner in the sky » avec impatience.

Foire gourmande de l'Abitibi-Témiscamingue et du Nord-Est ontarien

Foire gourmande de l’Abitibi-Témiscamingue et du Nord-Est ontarien par Hugo Lacroix

 

L’an dernier j’ai eu un gros coup de cœur pour les bijoux de La Verrerie de la Montagne. Les rumeurs veulent qu’un atelier se construise à Ville-Marie…

Les Chocolats Martine sont toujours bons, mais il me semble qu’ils sont meilleurs à Ville-Marie.

Que dire du caramel aux pommes et à la fleur de sel du Verger des tourterelles, premier rayon de soleil de mes journées.

La Brûlerie, le Caféier, pour… son café ET ses bonbons en vrac.

La Maison du Frère-Moffet m’inspire, parce que moi aussi j’ai envie de participer au développement de la région. L’administration organise aussi un tour de la ville en vélo-taxi.

Maison du Frère Moffet

Maison du Frère Moffet par Hugo Lacroix

La Biennale internationale d’art miniature à la Salle Augustin-Chénier m’a vraiment charmée cette année. La découverte, dans le noir, petite lampe à la main, pour un meilleur souci du détail.

« La ligne du Mocassin », point de départ de la Route Verte me donne vraiment le goût de me dépasser.

Tout ça, ça fait rêver non?

Un merci tout spécial à Jacques Robert d’avoir soumis la candidature de Ville-Marie au concours et de lui avoir permis de recevoir l’estime qu’elle mérite.

3 commentaires

  1. Jacques Robert dit :

    Bonjour!

    Je ne sais pas si je parle à Hugo Lacroix ou à une autre personne, mais félicitations pour cet autre bel hommage à Ville-Marie et pour ces magnifiques photos. Je vous remercie beaucoup, également, de me nommer, à la toute fin, c’est très gentil de votre part. Généralement, je ne coure pas les honneurs, mais j’aurais aimé, je l’avoue, être nommé, comme vous l’avez si bien fait, dans le reportage de La Presse, du 23 juin dernier.

    Ma plus grande fierté, quand même: avoir contribué à faire connaître un très beau coin de ma région natale, même si je n’y demeure plus, depuis déjà plus d’un an. Mon texte se voulait intriguant, autant par l’air marin que par les sens, et c’est ce qui a permis à Ville-Marie d’être d’abord sélectionnée. La suite appartient à tous et chacun d’entre nous, qui avons voté plus de 100 000 fois. Bravo à tout le monde! Espérons, finalement, que les touristes seront au rendez-vous! Bonnes vacances et merci encore!

    Jacques Robert

  2. Francine Plante dit :

    La créativité est à son meilleur dans un lieu comme Ville-Marie, un seul coucher de soleil sur le lac et voilà on est prête pour peindre un tableau, faire une sculpture ou un millier de tuiles de céramiques pour recouvrir les marches de la grotte!!!!!

  3. Robert Tremblay dit :

    Moi je suis ne a Ville Marie en 1952. Puis nous avons demenage a Rouyn, maintenant a Quebec. Bons souvenirs quand j’etais jeune on allait visiter mon grand pere qui etait gardien d’un club de peche Americain au Dorval Lodge pres de Laniel. Aussi quelle vue sur le lac Temiscamingue. Nous y sommes retournes en vacances de peche pendant 5 ans a Angliers.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

×