Partagez

Aiguebelle au temps de l'amour!

23 janvier 2012

Vignette

Aussi spectaculaires que fantaisistes, les rites amoureux du règne animal ne sont ni un spectacle improvisé ni une extravagance de la nature. La cour du mâle à la femelle répond à l’ultime impératif de l’univers vivant : la reproduction des espèces en vue d’en assurer la perpétuation. Parmi les conditions de survie des espèces se trouve la plus fondamentale : un territoire de reproduction où se déroulent en toute quiétude la parade amoureuse, l’accouplement, la naissance et la protection du nouveau-né jusqu’à la maturité. Le parc national d’Aiguebelle constitue donc un territoire de prédilection pour la reproduction et la survie des espèces animales.

Au cours de la journée dédiée à l’amour, la St-Valentin, le parc national d’Aiguebelle vous convie à la découverte du grand dessein génétique : les rites amoureux insolites des animaux de notre forêt en vue de perpétuer leur espèce. Vous constaterez que « faire le beau » pour séduire la demoiselle n’est pas le seul apanage des humains. La parade du mâle en vue de gagner les faveurs de la femelle relève de l’instinct le plus viscéral. Chaque espèce possède ses propres rites constitués de vigoureuses démonstrations visant la conquête d’une femelle qui n’a d’autre considération que l’assurance d’une progéniture forte et apte à la survie.

Après avoir exploré le décor grandiose du parc enseveli sous la neige en raquettes ou ski de fond, vous êtes convié à un vins, pâtés et fromages au cours duquel vous découvrirez comment la faune d’Aiguebelle répond à la commande génétique de la survie des espèces. Du manège amoureux de l’orignal, coiffé de son impressionnant panache, à celui de l’ombre de fontaine qui procède au grand balayage de sa couche nuptiale avant l’accouplement, vous découvrirez des rites de séduction qui vous épateront tellement ils sont inusités et féconds. Vous réaliserez ainsi que les espèces rivalisent d’originalité pour remplir ce puissant devoir de perpétuation de la diversité des écosystèmes. Encore plus fascinant, vous sourirez en réalisant que certains impératifs amoureux qui prévalent chez les animaux s’observent chez les humains. Après tout, n’appartiennent-ils pas tous au même règne.

« Cette activité, où se conjuguent amour et humour, atteste encore une fois du grand soin que prend l’équipe du parc pour générer la découverte et l’émerveillement devant les mœurs des espèces qui peuplent ce territoire protégé. Rien de tel que l’amour pour séduire notre clientèle et l’amener à apprécier et respecter le patrimoine naturel qu’est la ceinture argileuse des collines Abijévis », considère France Simard, directrice du parc national d’Aiguebelle.

Réservez votre hébergement